296-421-1741
 

Deuil relation toxique, pervers narcissique, dépendance affective, ghosting

 

>> Libérez vous de ce qui vous fait souffrir <<

Je suis Maître-praticienne en Hypnose Humaniste, Maître-praticienne en Thérapie Symbolique Appliquée et énergéticienne et je vous accompagne afin de vous libérer d'émotions négatives suite à une relation (abandon, rupture, séparation, divorce, emprise, rejet, relation difficile, manipulateur, manipulatrice etc.).

En faisant ce travail, vous vous libérez de ce qui vous fait souffrir parfois même influence votre vie des années après par exemple par des schémas répétitifs et les croyances limitantes.

 
 

définition du manipulateur narcissique, la relation, ne plus etre dependant, perver narcissique maladie mentale, relation mère fille adulte, manipulateur, manipulatrice, gerer la , les petits pervers, trouble de dépendance amour,  affective dsm 5, perver narcissique definition psychologie, manipulateur, manipulatrice, narcissique manipulateur définition, pervers violent, trouble dépendance affective, manipulateur, manipulatrice, conséquences, pervers narcissique professionnel, personnalité du pervers narcissique, affectif, aime, amis,  soi, besoin amour, besoins, bon, bonheur, cas, choses, combler, , comprendre, conscience, émotionnelle, dépendant, dépendante, dire, dire non, enfance, estime, estime, face, grande, impression, jour, manque affectif,, manque amour, mettre, moment, non, partenaire, perdre, partage, souffre, peur abandon, perdre, peur solitude, pourtant, prendre conscience, reconnaître, rester, retrouver seul, sentir, seul, seule, signes, sortir, souffrir amour, temps, trouver, victime, adulte, vie couple, affectif, aime, amis,  , soi, besoin , besoins, bon, bonheur, cas, choses, combler, combler manque, comprendre, conscience, émotionnelle, dépendant, dépendante, dire, dire non, enfance, estime, estime, face, grande, impression, jour,affectif, manque affection, manque amour, mettre, moment, non, partenaire, perdre, partage, souffre, peur abandon, peur solitude, pourtant, prendre conscience, reconnaître, rester, retrouver seul, sentir, seul, seule, signes, sortir, souffrir , temps, trouver, victime,  adulte,  couple, peur, affectif, aime, amis,  soi, besoin , besoins, bon, bonheur, cas, choses, combler, combler , comprendre, conscience, émotionnelle, dépendant, dépendante, dire, dire non, enfance, estime, estime soi, face, grande, impression, jour, manque affectif, manque affection, manque , mettre, moment, non, partenaire, perdre, partage, souffre, peur abandon, peur perdre, peur solitude, pourtant, prendre conscience, reconnaître, rester, retrouver seul, sentir, seul, seule, signes, sortir, souffrir , temps, trouver, victime, vie adulte, couple, femmes raison, sentiment, emmes raison, sentiment, emmes raison, sentiment. Avez vous des limites dans le travail? Est ce que votre objectif principal est  de faire plaisir et de recevoir en retour des marques de reconnaissance et d’amour de la part de vos collègues ou de votre responsable? Vous entrez dans le rôle de la salariée/ du salarié qui ne dit jamais non et qui s’exécute. Qu'attendez vous? Vous attendez qu'il vous félicite, qu'il vous répète que vous faites du bon travail et que vous êtes indispensable. Peut-être même que ton entreprise rajoute une couche. Elle entretient cette dépendance en abusant de signes de reconnaissance pour qu’en retour tu donnes encore plus de ta. Ou alors, elle te fait croire que tu ne trouveras jamais mieux ailleurs. C’est l’effet boomerang. Est ce que vous attendez a chaque feedback, retour de client ou de responsable, de votre patron une approbation? Ces besoins sont ils récurrents voire obsessionnels? Attention car vous pouvez tomber sur un.e responsable manipulateur/ manipulatrice qui va justement tout faire pour vous tenir en haleine et vous en demander toujours plus car il/elle sait que vous êtes en attente de cette reconnaissance, de félicitations. Du coup même si vous êtes à votre compte, indépendant, vous n'échapperez pas à la dépendance affective si vous ne la soigner pas. Cela viendra de vos clients! Vous attendrez de leur part qu'ils vous félicite sur votre travail, vos prestations etc. Comment faire pour s'en libérer alors? Est ce que vous en souffrez? Acceptez vous une demande juste pour faire plaisir? Ne savez vous pas prendre de décision ou d'initiative car vous estimez que vous n'êtes pas à la hauteur pour porter le projet ou que vous préférez vous aligner sur l'avis de votre collègue ou responsable afin de ne pas les froisser, alors vous devenez dépendant.e affectif.ve. En bref, dès lors que votre épanouissement professionnel dépend du regard des autres et de ton besoin de reconnaissance, vous souffrez de ce symptôme. C'est une qui a une image dévalorisante d'elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres. Avez vous des limites dans le travail? Est ce que votre objectif principal est  de faire plaisir et de recevoir en retour des marques de reconnaissance et d’amour de la part de vos collègues ou de votre responsable? Vous entrez dans le rôle de la salariée/ du salarié qui ne dit jamais non et qui s’exécute. Qu'attendez vous? Vous attendez qu'il vous félicite, qu'il vous répète que vous faites du bon travail et que vous êtes indispensable. Peut-être même que ton entreprise rajoute une couche. Elle entretient cette dépendance en abusant de signes de reconnaissance pour qu’en retour tu donnes encore plus de ta. Ou alors, elle te fait croire que tu ne trouveras jamais mieux ailleurs. C’est l’effet boomerang. Est ce que vous attendez a chaque feedback, retour de client ou de responsable, de votre patron une approbation? Ces besoins sont ils récurrents voire obsessionnels? Attention car vous pouvez tomber sur un.e responsable manipulateur/ manipulatrice qui va justement tout faire pour vous tenir en haleine et vous en demander toujours plus car il/elle sait que vous êtes en attente de cette reconnaissance, de félicitations. Du coup même si vous êtes à votre compte, indépendant, vous n'échapperez pas à la dépendance affective si vous ne la soigner pas. Cela viendra de vos clients! Vous attendrez de leur part qu'ils vous félicite sur votre travail, vos prestations etc. Comment faire pour s'en libérer alors? Est ce que vous en souffrez? Acceptez vous une demande juste pour faire plaisir? Ne savez vous pas prendre de décision ou d'initiative car vous estimez que vous n'êtes pas à la hauteur pour porter le projet ou que vous préférez vous aligner sur l'avis de votre collègue ou responsable afin de ne pas les froisser, alors vous devenez dépendant.e affectif.ve. En bref, dès lors que votre épanouissement professionnel dépend du regard des autres et de ton besoin de reconnaissance, vous souffrez de ce symptôme. C'est une personne qui a une image dévalorisante d'elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres. Avez vous des limites dans le travail? Est ce que votre objectif principal est  de faire plaisir et de recevoir en retour des marques de reconnaissance et d’amour de la part de vos collègues ou de votre responsable? Vous entrez dans le rôle de la salariée/ du salarié qui ne dit jamais non et qui s’exécute. Qu'attendez vous? Vous attendez qu'il vous félicite, qu'il vous répète que vous faites du bon travail et que vous êtes indispensable. Peut-être même que ton entreprise rajoute une couche. Elle entretient cette dépendance en abusant de signes de reconnaissance pour qu’en retour tu donnes encore plus de ta personne. Ou alors, elle te fait croire que tu ne trouveras jamais mieux ailleurs. C’est l’effet boomerang. Est ce que vous attendez a chaque feedback, retour de client ou de responsable, de votre patron une approbation? Ces besoins sont ils récurrents voire obsessionnels? Attention car vous pouvez tomber sur un.e responsable manipulateur/ manipulatrice qui va justement tout faire pour vous tenir en haleine et vous en demander toujours plus car il/elle sait que vous êtes en attente de cette reconnaissance, de félicitations. Du coup même si vous êtes à votre compte, indépendant, vous n'échapperez pas à la dépendance affective si vous ne la soigner pas. Cela viendra de vos clients! Vous attendrez de leur part qu'ils vous félicite sur votre travail, vos prestations etc. Comment faire pour s'en libérer alors? Est ce que vous en souffrez? Acceptez vous une demande juste pour faire plaisir? Ne savez vous pas prendre de décision ou d'initiative car vous estimez que vous n'êtes pas à la hauteur pour porter le projet ou que vous préférez vous aligner sur l'avis de votre collègue ou responsable afin de ne pas les froisser, alors vous devenez dépendant.e affectif.ve. En bref Avez vous des limites dans le travail? Est ce que votre objectif principal est  de faire plaisir et de recevoir en retour des marques de reconnaissance et d’amour de la part de vos collègues ou de votre responsable? Vous entrez dans le rôle de la salariée/ du salarié qui ne dit jamais non et qui s’exécute. Qu'attendez vous? Vous attendez qu'il vous félicite, qu'il vous répète que vous faites du bon travail et que vous êtes indispensable. Peut-être même que ton entreprise rajoute une couche. Elle entretient cette dépendance en abusant de signes de reconnaissance pour qu’en retour tu donnes encore plus de ta personne. Ou alors, elle te fait croire que tu ne trouveras jamais mieux ailleurs. C’est l’effet boomerang. Est ce que vous attendez a chaque feedback, retour de client ou de responsable, de votre patron une approbation? Ces besoins sont ils récurrents voire obsessionnels? Attention car vous pouvez tomber sur un.e responsable manipulateur/ manipulatrice qui va justement tout faire pour vous tenir en haleine et vous en demander toujours plus car il/elle sait que vous êtes en attente de cette reconnaissance, de félicitations. Du coup même si vous êtes à votre compte, indépendant, vous n'échapperez pas à la dépendance affective si vous ne la soigner pas. Cela viendra de vos clients! Vous attendrez de leur part qu'ils vous félicite sur votre travail, vos prestations etc. Comment faire pour s'en libérer alors? Est ce que vous en souffrez? Acceptez vous une demande juste pour faire plaisir? Ne savez vous pas prendre de décision ou d'initiative car vous estimez que vous n'êtes pas à la hauteur pour porter le projet ou que vous préférez vous aligner sur l'avis de votre collègue ou responsable afin de ne pas les froisser, alors vous devenez dépendant.e affectif.ve. En bref, dès lors que votre épanouissement professionnel dépend du regard des autres et de ton besoin de reconnaissance, vous souffrez de ce symptôme. C'est une personne qui a une image dévalorisante d'elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres., dès lors que votre épanouissement professionnel dépend du regard des autres et de ton besoin de reconnaissance, vous souffrez de ce symptôme. C'est une personne qui a une image dévalorisante d'elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres. Avez vous des limites dans le travail? Est ce que votre objectif principal est  de faire plaisir et de recevoir en retour des marques de reconnaissance et d’amour de la part de vos collègues ou de votre responsable? Vous entrez dans le rôle de la salariée/ du salarié qui ne dit jamais non et qui s’exécute. Qu'attendez vous? Vous attendez qu'il vous félicite, qu'il vous répète que vous faites du bon travail et que vous êtes indispensable. Peut-être même que ton entreprise rajoute une couche. Elle entretient cette dépendance en abusant de signes de reconnaissance pour qu’en retour tu donnes encore plus de ta personne. Ou alors, elle te fait croire que tu ne trouveras jamais mieux ailleurs. C’est l’effet boomerang. Est ce que vous attendez a chaque feedback, retour de client ou de responsable, de votre patron une approbation? Ces besoins sont ils récurrents voire obsessionnels? Attention car vous pouvez tomber sur un.e responsable manipulateur/ manipulatrice qui va justement tout faire pour vous tenir en haleine et vous en demander toujours plus car il/elle sait que vous êtes en attente de cette reconnaissance, de félicitations. Du coup même si vous êtes à votre compte, indépendant, vous n'échapperez pas à la dépendance affective si vous ne la soigner pas. Cela viendra de vos clients! Vous attendrez de leur part qu'ils vous félicite sur votre travail, vos prestations etc. Comment faire pour s'en libérer alors? Est ce que vous en souffrez? Acceptez vous une demande juste pour faire plaisir? Ne savez vous pas prendre de décision ou d'initiative car vous estimez que vous n'êtes pas à la hauteur pour porter le projet ou que vous préférez vous aligner sur l'avis de votre collègue ou responsable afin de ne pas les froisser, alors vous devenez dépendant.e affectif.ve. En bref, dès lors que votre épanouissement professionnel dépend du regard des autres et de ton besoin de reconnaissance, vous souffrez de ce symptôme. C'est une personne qui a une image dévalorisante d'elle-même et qui se valorise en rabaissant les autres.

Relation toxique personne toxique en amour au travail, dans sa famille, en amitié pervers narcissique perverse narcissique Deuil dépendance affective relation toxique Elisa Erin Elisa Therapie Coaching Hypnothérapeute et énergéticienne Hypnose et soins énergétiques
Avez-vous une relation toxique?

Qu'est ce que la relation toxique?

C'est, par définition, une relation au sein de laquelle l’un des protagonistes (ou les deux) se sent mal, ressent un inconfort, un mal-être latent, un état de morosité. Ces relations s'installent de façon insidieuse et peuvent laisser des cicatrices profondes.

Ces relations peuvent être:

  • amoureuses (par exemple un manipulateur, une manipulatrice, pervers narcissique (H/F) etc)

  • familiales (par exemple un parent etc)

  • amicales (par exemple amie qui critique toutes vos relations par jalousie)

  • professionnelles

  • ou scolaires (par ex. professeur ou élèves qui vous ont fait du mal etc).

Une relation amoureuse notamment doit permettre de vous épanouir dans votre couple, si au contraire, vous vous sentez mal, fatigué(e), tiré(e) vers le bas, il y a un problème.

Dépendance affective en amour dépendance affctive en amitié dépendance affective dans sa famille Deuil dépendance affective relation toxique Elisa Erin Elisa Therapie Coaching Hypnothérapeute et énergéticienne Hypnose et soins énergétiques dépendance affective au travail
En amour, en amitié, dans sa famille...

Qu'est ce que la dépendance affective?

Elle provoque des comportements extrêmes d’attachement et de soumission aux autres. Elle peut être définie comme un besoin d'affection et de reconnaissance des autres quitte à vous négliger vous-même. 

Elle désigne un phénomène d'incapacité psychologique à vivre par et pour soi-même. Être attaché à son conjoint ou à sa famille, c’est sain mais dans ce trouble il y a quelque chose "de trop" qui entraine de la souffrance. Les personnes concernées cherchent souvent constamment l'approbation. Dès lors que votre épanouissement professionnel dépend du regard des autres et de votre besoin de reconnaissance, d'affection, vous souffrez de ce symptôme.

Une personne peut par exemple se rendre compte qu'elle a fait énormément de choix dans sa vie pour faire plaisir ou plaire à sa famille, ses parents et qu'elle n'est en fait pas heureuse ou qu'elle ne sait plus vraiment qui elle est. Elle peut être amoureuse, familiale, amicale, professionnelle ou scolaire.

 
  • Vous êtes épuisé.e

  • Votre relation ressemble à des montagnes russes. Ce yoyo émotionnel épuisant et plus  négatif que positif est l’un des plus forts signes

  • Vous avez perdu confiance en vous

  • Vous ne vous reconnaissez plus par moment

  • Vous avez peur de l'abandon, de vous retrouver seul.e

  • Vous êtes incapable d'être heureux.se seul.e

  • Vous vous rassurez en pensant au passé de la relation au lieu de voir la réalité de la relation aujourd'hui

  • Vous trouvez lui des excuses

  • Vous n'osez pas/plus en parler à votre entourage

  • Vous avez souvent peur de mal agir

  • Vous avez besoin d'avoir des confirmations de l'autre personne qu'elle tient à vous et dès que vous l'avez vous oubliez tout

  • Vous devez cacher des choses

  • Vous ne vous sentez pas en sécurité (ou vous avez peur pour vos enfants)

  • Vous ne pensez pas à vous

  • Vous avez un besoin constant de reconnaissance, de félicitations, de compliments et d'amour et quand vous ne l'avez pas vous vous sentez mal

  • Vous avez peur de parler, d'exprimer votre avis, vos besoins

  • Vous n'avez plus de vie sociale

  • Vous vous sentez coincé.e dans cette relation

  • Vous n'êtes pas heureux.se voire même en dépression

  • Il ou elle ne vous donne plus de nouvelles (ghosting: c'est l'acte qui consiste à mettre fin à une relation avec une personne en interrompant sans avertissement ni explication toute communication et en ignorant les tentatives de reprise de contact de l'ancien partenaire.)

  • etc.

Relation saine vs relation toxique psych

Il existe bien d'autres exemples. Envie de les lire? Connaissez vous les caractéristiques dans la  famille, en amitié, dans le travail en ne montrant aucune limite et en étant en attente de reconnaissance par exemple etc? Retrouvez les dans mon article sur le sujet ici.

 

dépendante,, manipulateurs, confiance estime, comportement, important, moi, question, place, vide, veut mal, perversion, thérapeute, quoi, point, culpabilité, aimer, possible, emprise psychologique, véritable, contrôle, mal aise, besoin sentir, veut, sentiments, sorte, effet, dépendante, amour soi,, manipulateurs, confiance estime, comportement, important, moi, question, place, vide, veut mal, perversion, thérapeute, quoi, point, culpabilité, aimer, possible, emprise psychologique, véritable, contrôle, mal aise, besoin sentir, veut, sentiments, sorte, effet, dépendante, amour soi,, manipulateurs, confiance estime, comportement, important, moi, question, place, vide, veut, perversion, thérapeute, quoi, poin Dans la relation amoureuse: Voici certains exemples particulièrement présents dans une relation amoureuse:

L'isolement: en voulant croire à notre relation amoureuse, nous balayons tout ce qui se trouve sur notre chemin. On parle souvent de conjoint(e) qui isolent peu à peu leur femme, en interdisant directement certains contacts, ou plus subtilement, en dénigrant, en râlant, en rendant la impossible et désagréable en présence de proches. L’instabilité émotionnelle au sein du couple destructeur: le doute permanent installe dans la relation une véritable instabilité émotionnelle. On y croit à fond quand tout va bien, et c’est la dégringolade dès le moindre incident. La dépendance: nous n’invitons plus unetelle parce qu’il/elle ne « l’aime pas », nous ne faisons plus telle chose pour éviter qu’il/elle grommelle… Et plus grave encore, nous nous mettons à prendre nos décisions avec la « fonction automatique » de nous demander en premier lieu ce qu’il va en penser ou s’il va accepter. Bref, nous nous mettons à vivre notre avec le GPS d’une autre. Puissant signe d’une relation, la dépendance est nocive et inadéquate pour une relation équilibrée. Je vous invite à réfléchir à votre manière de prendre vos décisions. Qui cherchez-vous à satisfaire en premier lieu : vous ? lui ? la famille ou le couple ?Le double visage:. Il/elle choisit une cible, il la séduit puis lui rend la insupportable. Et de l'extérieur c'est souvent indétectable car il/elle reste adorable avec les autres. L'entourage peut donc avoir du mal à croire le témoignage de la victime qui peut être considérée comme folle, dépressive voire paranoïaque. Le/la manipulateur.trice, est souvent quelqu'un qui impressionne, qui fascine. Grand.e séducteur.trice -mais pas forcément beau.elle- il/elle vous propose de vous confier, mais c'est pour mieux s'approprier votre propre histoire. Une très bonne illustration est le film "Mon roi" de Maiwenn. Attention aux phases de « lune de miel » avec un.e pervers.e: où tout va pour le mieux et est presque idéal. Il/elle revêt régulièrement son masque de séducteur pour faire retomber la victime dans ses filets. Non, il/elle ne change pas. Non, il/elle ne demande pas réellement pardon. C'est encore un outil de manipulation pour obtenir quelque chose ou endormir la méfiance de la victime. Le/la pervers.e a aussi souvent un coté paranoïaque parfois même justifié par la par son "amour pour vous". t, culpabilité, aimer, possible, emprise psychologique, véritable, contrôle, aise, besoin sentir, veut, sentiments, sorte, effet,.  D'un strict point de vue psychologique, il n'est pas difficile de comprendre en quoi consiste la dépendance affective, comment elle se manifeste et quelles en sont les causes les plus générales. Nature de la dépendance affective Par dépendance affective, les psychologues entendent habituellement les relations affectives ou amoureuses excessives, qui font qu'une en arrive à n'exister que par l'autre. La qui aime l'autre sacrifie tout pour son amour : ses biens matériels, son corps, c'est-à-dire ses énergies physiques et sa santé, et son âme même, c'est-à-dire sa pensée, sa liberté intérieure, sa culture, ses convictions les plus profondes, notamment ses convictions morales, et jusqu'à ses croyances religieuses. L'amour ou plutôt l'attachement à l'autre est tel qu'il lui arrache sa propre, qu'il la désapproprie d'elle-même. Pour tant de dépenses physiques et morales, la dépendante affectivement attend un retour d'amour qu'elle ne reçoit jamais, ou du moins jamais comme elle le voudrait : ses attentes sont toujours déçues. Elle a un immense besoin d'être aimée. ce besoin d'être aimée est si impératif en elle qu'il lui commande d'acheter l'amour de l'autre, quel qu'en soit le prix. Mais l'amour vrai ne s'achète pas. Le genre d'amour qu'on traite sans le vouloir en bien de consommation, à l'encontre du véritable amour, est destructeur de la personnalité. Conséquence : une dépendante affectivement tend à détruire la de son partenaire et à se détruire elle-même. Si deux co-dépendantes unissent leur destinée, leur relation à l'intérieur du mariage est vite étouffante. Pour échapper à l'étouffement, on cherche fréquemment un exutoire dans une sociale ouverte à toutes sortes d'autres dépendances. Les espèces de dépendance affective La dépendance affective qui comporte certes différents degrés, ne se vérifie pas seulement dans les relations de couple entre un homme et une femme cherchant à combler leurs besoins affectifs mutuels. La dépendance affective peut exister du côté des parents vis-à-vis de leurs enfants, comme des enfants vis-à-vis de leurs parents. Elle peut aussi exister dans les relations de de même sexe, qu'elles soient adolescentes ou d'âge mur. La dépendance parentaleDes parents dépendent de leurs enfants, en ce sens qu'ils paient l'amour de leurs enfants par une démission de leur responsabilité de parents. Pour être aimés de leurs enfants, ils sacrifient leur autorité, surtout dans le domaine de l'éducation. Par exemple, sous prétexte de s'adapter à la faiblesse de l'enfant, ces parents cesseront d'être eux-mêmes, en se laissant dominer par l'enfant. Pour des parents ayant eux-mêmes une carence affective, et dont la conduite est plutôt dirigée par les émotions que par la raison, la tentation de se complaire dans la tendresse qui leur est témoignée par leurs enfants est presque irrésistible. Ils éprouvent une peine très vive de voir leurs petits, lorsqu'ils doivent les punir, s'éloigner d'eux et même de les bouder. Leur coeur s'affole à l'idée de perdre, à tout jamais, leur affection. C'est pourquoi ils se jurent de n'user à leur égard que "d'indulgence", baptisant de ce nom leur lâcheté et leur faiblesse. Pour obtenir la soumission de leurs enfants, ils les supplieront ou encore leur promettront mer et monde, les traitant ainsi sans s'en rendre compte comme leurs supérieurs ou dans la meilleure hypothèse comme leurs égaux. Les capitulations des parents devant les caprices, les exigences déraisonnables, les manipulations, les crises des enfants se font toujours au nom de l'affection, de l'amour, de la tendresse. En réalité, ces capitulations manifestent une certaine immaturité affective chez les parents ; elles sont le signe extérieur d'un désordre affectif, qui peut prendre de graves proportions. La dépendance infantile: S'il y a des parents dépendants affectivement de leurs enfants, la dépendance affective se vérifie beaucoup plus chez les enfants vis-à-vis de leurs parents. Dans un certain sens, tous les enfants sont des dépendants affectifs, et cela est normal. Sans l'affection de leurs parents, et une affection qui leur apporte la sécurité, l'équilibre et la joie de vivre, les enfants ne peuvent se développer d'une façon harmonieuse. Les enfants ont un besoin naturel, essentiel à leur croissance, d'être aimés et de se sentir aimés. Ils ont besoin d'être protégés, consolés lorsqu'ils souffrent, et sécurisés dans leurs peurs.

Ce ne sont pas des personnes forcément faibles, elles peuvent même être très intelligentes. Il s'agit par contre majoritairement de personnes en proie à la dépendance affective, en manque de confiance en elles et de reconnaissance mais aussi les hypersensibles. En tant qu'hypersensibles vous avez souvent voulu vous adapter à un monde qui ne vous a pas reconnu ou entendu, compris, vous avez donc cherché à vous faire aimer, reconnaitre et à plaire aux personnes qui vous sont proches. Ce manque de confiance et d’estime de soi va représenter votre plus grande faiblesse et les manipulateurs savent l’identifier facilement.

C'est pour cela qu'il est primordial de faire un travail sur vous pour sortir de la relation toxique en coupant le lien de souffrance et de dépendance qui vous retient et renforcer votre confiance et votre estime de vous afin de ne plus attirer ce même genre de situation (parfois dans d'autres domaines: au travail, en amitié etc).

couper-liens-etheriques.jpg
 

Faire le deuil d'une relation toxique et de dépendance affective

A distance

en cabinet

ou

On se rend compte, parfois des années après, qu'une relation a eu un impact négatif sur nous. Souvent dans une relation amoureuse, familiale, amicale,  professionnelle ou scolaire etc... L'humiliation de la part d'autres élèves en primaire par exemple peut déclencher ensuite un manque de confiance en soi qui restera une fois adulte et pourra même s'amplifier au cours des années.

Afin d’éviter de subir des conséquences même des années après comme des émotions négatives, des schémas répétitifs, je vous propose de vous accompagner en une ou quelques séances seulement. Pendant cette ou ces séances, vous n'allez pas changer la situation/la relation mais vous allez changer l'impact qu'elle a sur vous et votre vie. Si cette relation est actuelle, cela va vous aider afin d'en sortir.

Comment reconnaitre et sortir de cette relation?

  • Je propose un accompagnement spécifique pour vous aider à vous libérer de la dépendance affective et faire le deuil d'une relation toxique (en amour, en famille, en amitié etc) en vous aidant à couper les liens de souffrance et de dépendance avec la ou les personnes concernées.

 

Exemple d'accompagnement pour se libérer d'une dépendance affective ou de relation familiale malsaine vis à vis des parents: en apprenant à ne plus dépendre des attentes, de l'avis et du regard de nos parents, nous arrivons à faire des choix de vie qui nous correspondent mieux.

Faire un travail de deuil en coupant le lien toxique vous permettra de vous reconstruire et d'avancer dans votre vie.

Dans le domaine amoureux, tant que le deuil de la relation toxique n'est pas fait, des schémas répétitifs négatifs ou des blocages vont apparaitre. Faire son deuil amoureux permet de les éviter et de pouvoir démarrer une nouvelle relation saine.

Couper lien relation toxique Deuil dépendance affective relation toxique Elisa Erin Elisa Therapie Coaching Hypnothérapeute et énergéticienne Hypnose et soins énergétiques

L'acte consiste à ne plus donner de nouvelles, mettre fin à une relation avec une personne en interrompant sans avertissement ni explication toute communication et en ignorant les tentatives de reprise de contact de l'ancien partenaire), il est d'autant plus important de faire un travail sur vous. Le ghosting vous laisse seul·e face à vos questions. Avec le ghosting vous restez comme un appel mis en attente et vous restez en suspend, vous vous accrochez au fait de vouloir une explication alors que parfois, vous n'en aurez jamais et il n'y en a même pas. Vous attendrez ou relancerez la personne en vain. Le fait de ne pas avoir de réponse peut vous pousser involontairement à penser encore plus à la personne et à ressentir un fort sentiment d'abandon, de rejet, de dévalorisation (comme si vous ne valiez même pas la peine d'avoir une explication). Il est alors important:

  • d'apaiser la colère et la tristesse en vous (soin énergétique)

  • quand vous vous sentirez prêt.e après être passé.e par les 4 phases classiques de deuil amoureux (choc, colère, tristesse, acceptation) vous pourrez couper le lien toxique de souffrance et dépendance avec cette personne (hypnose) afin de parvenir à penser enfin de moins en moins à cette personne de manière douloureuse  pour pouvoir à passer à autre chose.

Il s'agira donc d'une ou selon les cas plusieurs séances d'hypnose (1 à 3 en moyenne) parfois combinée(s) à une ou plusieurs séances de soin énergétique. Souvent mes patient.e.s aiment faire une séance de soin énergétique au préalable pour apaiser les émotions vives puis continuent avec l'hypnose mais parfois les personnes sont prêtes à aller "droit au but" avec une séance d'hypnose.