296-421-1741
 
Rechercher
  • Elisa Erin thérapie coaching

Maladies et douleurs - quand les émotions s'expriment à travers notre corps

Notre corps nous parle et ne ment jamais. Mal de dos? En avez vous "plein le dos" ou plutôt des choses "lourdes à porter"? Ce qui n’a pas été verbalisé ou exprimé, notamment les émotions refoulées, cherche une porte de sortie dans notre corps générant des symptômes physiques.

Les douleurs* et les maladies* se caractérisent alors par des symptômes physiques déclenchés et/ou aggravés par des facteurs émotionnels ou psychiques. Psoriasis, eczéma, troubles du transit, ulcère de l'estomac, colopathie fonctionnelle, asthme, hypertension artérielle etc... Je rencontre beaucoup de personnes dans mon cabinet souffrant de symptômes psychosomatiques. Les maladies psychosomatiques sont de vraies maladies, de vraies douleurs avec de vraies souffrances. Près de 9 maladies sur 10 seraient de cet ordre. Il va alors s'agir de travailler, en complément du traitement médical, sur l'élément déclencheur, sur ce qui s'est passé pour dénouer l'impact émotionnel enkysté et débloquer la réaction somatique. Votre corps vous parle, écoutez le!

1. Quand le corps exprime le mal-être: maladie= le "mal-a-dit"

2. Qu'est ce que la somatisation?

3. Pourquoi le corps somatise?

4. La zone du corps a son importance

5. Témoignages

6. Une prédisposition héréditaire: maladies et douleurs transgénérationnelles

7. Solution: se libérer de nos émotions négatives, rétablir l'équilibre entre nos besoins, pensées profondes et nos actions

Tout ce qui ne s'exprime pas, s'imprime dans le corps. Elisa Therapie Coaching

1. Quand le corps exprime le mal-être: maladie= le "mal-a-dit"

"Se ronger les sangs", "se faire de la bile", "avoir les reins solides", "être ulcéré" ou "se prendre la tête" : les expressions les plus imagées de la culture populaire témoigne de la force de la relation entre le corps et l'esprit.

Les douleurs et les maladies se manifestent souvent suite à de grands tournants de vie ou de grands bouleversements qui ont « du mal à passer »: divorce/ séparation, perte d’un être cher, naissance d’un enfant, déménagement, pression professionnelle… Parfois lorsqu’on est pris dans nos émotions, dans nos difficultés à vivre, on n’est pas toujours capable d’analyser ce qui nous arrive et ce que l’on ressent et on se retrouve sous tensions, sans trop comprendre. C'est le corps qui va prendre le relais. Chaque "trouble" doit être "écouté".

Il est primordial de rester à l'écoute de son corps. Notre corps a en effet ses propres moyens pour nous rappeler à l'ordre et nous avertir quand quelque chose ne va pas. Il y a des évènements de notre vie qui, bien qu'étant arrivés dans le passé, continuent à nous impacter émotionnellement même si nous n'en sommes pas toujours conscient et à se manifester à travers notre corps pour nous faire comprendre nos conflits intérieurs que nous choisissons parfois d'ignorer. Nous avons tendance à écouter notre corps une fois qu'il nous envoie des signaux trop forts pour être ignorés.

Quand les mots non exprimés deviennent des maux du corps. Il existe bien une relation entre les émotions et les maladies.
Quand nous n'arrivons pas à exprimer nos mots, le corps l'exprime en maux. Le corps reflète alors nos maux intérieurs.

2. Qu'est ce que la somatisation?

La somatisation est une alerte pour exprimer à l'individu un malaise dans sa manière de vivre et souvent de refouler ses émotions et ses besoins, ses envies profondes. L'esprit et l'âme seront en accord avec votre trajectoire de vie. Le corps (matière) n'est que le véhicule qui vous permet d'expérimenter la vie. S'il y a dissonance entre l'esprit et l'âme, alors votre corps s'en trouvera affecté.

On parle de maladie ou de trouble psychosomatique lorsqu'un élément d'ordre psychologique et émotionnel est impliqué (angoisse, anxiété, surmenage, burnout, deuil, séparation, divorce, choc émotionnel, traumatisme etc…). C'est quand l’esprit se sert du corps pour s’exprimer et le corps somatise. Les maladies psychosomatiques sont de vraies maladies, de vraies douleurs avec de vraies souffrances. Près de 9 maladies sur 10 seraient donc de cet ordre! Source

« Les maux du corps sont les mots de l'âme. Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l'âme. » - Platon

3. Pourquoi le corps somatise?

La somatisation est un moyen pour l'organisme:

  • d'exprimer une souffrance, un exutoire à la peine, à l'anxiété et au mal-être

  • de se protéger d'une souffrance psychologique impliquant parfois un déni.

Toutes les émotions ont une partie physique. Exemples: on pleure quand on est triste et on respire plus vite quand on a peur. Qui n'a jamais eu des problèmes de peau au moment ou il se sentait "mal dans sa peau"? Qui n'a jamais eu mal au ventre avant un examen? La connexion entre les émotions et les symptômes physiques s'appelle la connexion esprit-corps. Nous sommes tous somatisés.

Notre corps communique et nous envoie en permanence des signaux. Si on se concentre et qu'on l'écoute, le corps agit alors comme une sonnette d'alarme et nous renseigne sur ce que l'on refuse de voir. Cette alarme sonne dans une pièce de votre maison. Vous pouvez baisser le volume de l'alarme ou la couper (symptômes), mais tant que vous n'irez pas régler le problème à la source (en allant chercher à savoir pourquoi elle s'est déclenchée), elle risque de sonner à nouveau. Tant que le message n'est pas compris, conscientisé, intégré et traité l'alarme va continuer à se déclencher, peut être dans une autre pièce en plus et de retentir de plus en plus fort pour mieux se faire entendre.


4. La zone du corps a son importance

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples. Ces exemples ne sont pas des généralités mais des constats courants ayant fait l'objet d'études scientifiques et ils peuvent déjà vous mettre sur une piste des sujets que vous auriez à traiter. Les maladies et les douleurs sont à voir au cas par cas d'un point de vue thérapeutique.

"La désignation d'une zone du corps n'est pas étrangère à la fonction de cette dernière" souligne Michèle Freud, psychothérapeute.

Une douleur à la gorge peut par exemple faire écho à une incapacité à évoquer le décès de quelqu'un par exemple. En se fixant sur un point de notre corps, la somatisation nous dit finalement beaucoup sur nous-mêmes. Prenons l'exemple détaillé de la peau:

  • La peau est le miroir de nos émotions. La peau est comme l’écorce d’un arbre: elle nous montre qu’il y a des problèmes extérieurs ou intérieurs.

« La peau est ce qu'il y a de plus profond dans l'homme pour exprimer son moral. » selon Paul Valéry. Le professeur Laurent Misery chef du service de dermatologie au CHU de Brest y consacre tout un livre.

C’est une couche protectrice qui laisse transparaître inconsciemment votre état intérieur : il y a donc un lien dans votre rapport aux autres. Votre peau est le prolongement de votre ressenti, elle est votre carte de visite. Une personne douce, aura la peau douce. Une personne sensible aura la peau très sensible.

Votre peau réagit quand vous avez besoin de toucher et d’être touché, pris dans les bras et que vous vivez un manque à ce niveau, il peut durer depuis des années, depuis l'enfance. Les problèmes de peau signifient donc souvent que vous manquez d’affection, de tendresse, de caresses, d’amour (parfois que vous avez manqué d’amour, d'affection, d'attention et cela de la part de quelqu’un en particulier comme un parent) et/ou que vous vous sentez « mal dans votre peau » et reflètera parfois votre peur d’être rejeté.

Si votre peau a des anomalies, il y a de fortes chances que vous soyez une personne qui donne beaucoup d’importance à l’opinion des autres et à ce qu’ils peuvent dire à votre sujet. Étant peu sûr de vous et ayant peur d’être rejeté ou d'être blessé, vous pouvez en effet vous créer une maladie de peau qui deviendra une « barrière naturelle » qui vous permettra de garder une certaine distance avec votre entourage.

- Si votre peau est sèche, c’est qu’elle manque d’eau. Vos relations avec la vie peuvent être donc sèches, arides. Vous vous bloquez intérieurement dans vos relations. Vous pouvez retenir tellement vos émotions (desquelles vous voulez vous couper) au lieu de les laisser transparaître par votre peau que cette dernière devient sèche, étant « en panne sèche émotive.

- La peau moite exprimerait une « émotion à fleur de peau ».

- La peau grasse exprimerait ce que vous retenez, que vous gardez trop d’émotions pour vous. Ce « trop-plein » d’émotions va s’extérioriser malgré vous. Vous pouvez ne pas vouloir être touché. C’est donc une sorte de protection.

- Une démangeaison vous signalerait qu’il y a une ou des pensées irritantes qui montent à la surface de votre peau et que vous devriez les regarder en face pour qu’elles cessent d’attirer votre attention et de vous déranger.

- Une peau irritée retranscrirait souvent qu'il y a quelque chose ou quelqu’un dans votre vie qui vous irrite.

- Une peau dure retranscrirait la dureté que vous avez envers vous même et/ou envers les autres.

- Une peau qui transpire beaucoup évacue les émotions que vous retenez et que vous avez besoin d’évacuer (parfois depuis l'enfance).

- Des boutons qui surgissent peuvent indiquer une colère, que vous êtes en train de "bouillir de l'intérieur", une impatience ou des pensées toxiques que vous gardez à l'intérieur.

- Au moment, à l'approche ou après une séparation (de vos parents, de votre couple etc), vous pourrez développer de l’eczéma ou du psoriasis. Votre peau vit un stress, ne comprenant pas pourquoi elle ne reçoit pas ou plus d’affection, de tendresse. Vous vivez un froid immense au niveau affectif et vous avez de la difficulté à vous acclimater à votre nouvelle vie, votre nouvelle situation.

  • Lors d'un mal de tête cela peut être dû à un fait physiologique (que vous n'avez pas assez bu par exemple) mais au fond aussi que:

- quelque chose vous préoccupe, vous "prend la tête"

- qu'il y a un conflit touchant vos pensées, votre croissance personnelle

- qu'il y a une réalité que vous ne voulez pas aborder/ que vous voulez fuir

- ou lorsque vous vous efforcez à être d'une certaine façon ou agir d'une manière qui ne vous correspond pas au fond

- lorsque des émotions négatives prises au piège dans votre tête

- lorsque que vous vous "cassez" la tête pour trouver une solution à un problème

- lorsque vous résistez au changement/à la nouveauté

- le mal de tête parle souvent d'une impatience ou d'un inflexibilité envers vous même et envers les autres.

  • Des troubles gastro-intestinaux ou des inflammations concernant tout le tube digestif peuvent indiquer par exemple selon le trouble, que vous retenez des choses, que vous avez du mal à les évacuer, que vous êtes dans le contrôle, vous vous accrochez au passé ou au contraire que vous souhaitez les "évacuer"/fuir au plus vite.

  • L'estomac, par exemple, peut être touché pour tout ce qui concerne le verbe 'digérer' (ne pas digérer, absorber, intégrer des situations ou évènements). Les maux d'estomac sont souvent liés à des contrariétés.

  • Les douleurs au foie sont souvent liés au sentiment de colère. D'où vient votre colère?

  • Des problèmes au niveau de la gorge concernent la communication dans la vérité, l'expression, la créativité, la vérité et l’affirmation. Y a t 'il quelque chose que vous n'avez pas pu ou que vous n'arrivez pas à exprimer? Si vous avez du mal à avalez, demandez vous quelle personne ou quelle situation vous avez du "mal à avaler dans votre vie". Vous exprimez vous de manière négative?

  • Les problèmes respiratoires et allergies nous parlent souvent de notre difficulté à nous protéger du monde extérieur, nous nous sentons (ou au moment où cela a commencé ou s'est aggravé, nous nous sommes sentis) agressés, sur la défensive face à ce monde. Votre grande sensibilité veut vous donner un signal qu'il y a (ou qu'il y a eu) quelque chose ou quelqu'un d'hostile à mon égard, qu'il y a un danger, que vous ne vous sentez plus en sécurité.

  • L'hypertension pourrait signifier que vous vivez une tension intense par rapport à une situation émotive. Observez après quel évènement votre tension monte ou est montée. Elle peut aussi trouver sa source dans la peur de la mort. Il va alors être important d’apprendre à laisser sortir la vapeur tout doucement et à prendre conscience de la pression que vous mettez sur vous.

  • L'hypotension (tension basse) pourrait indiquer que votre désir de vivre est manquant. Vous pouvez vous sentir vidé de votre énergie et que vous n’arrivez plus à porter le poids des événement. Il va alors être important de retrouver un état de sérénité, en découvrant ce que vous aimez, en reprenant contact avec ce qui vous passionne et en vivant avec la simplicité d’un enfant.

  • Une grande fatigue pourra signifier que vous manquez d’amour pour la vie que vous menez.

  • Les problèmes au niveau des yeux peuvent signifier quelque chose que vous ne voulez pas voir. Les yeux sont affectés si vous avez une difficulté particulière à voir avec la vérité, la réalité ou l’avenir.

  • Le grincement et/ou le serrement des dents (bruxisme): pendant le sommeil ou de manière inconsciente pendant la journée signifierait que vous avez eu du stress transformé en de la colère ou même de la rage non exprimée/ refoulée en vous. Comme tous les troubles, ces sentiments peuvent remonter à l'enfance (indifférence de l'un des parents, humiliation, mensonges ou critiques de la mère ou du père etc.). Il va alors être important de vous en

  • Les problèmes de poids: lire ma page sur le sujet en cliquant ici.

  • etc.

Les causes et événements déclencheurs peuvent parfois être récents et parfois remonter jusqu'à l'enfance ou bien encore dans votre histoire de famille. Dans tous les cas, il est nécessaire de travailler sur l'origine de ces troubles et donc de traiter les traumatismes du passé afin de vous libérer des souffrances et émotions négatives (parfois refoulées) et débloquer la réaction du corps. Avec la méthode que je propose, nous pouvons aller également travailler sur cela lorsque vous n'avez pas toutes les informations (concernant votre enfance ou vos lignées familiales) de manière symbolique et votre inconscient prendra le relais.


5. Témoignages

Des personnes, notamment qui ont du mal à verbaliser leurs émotions ou anxieuses, peuvent alors mettre inconsciemment en place un mode de fonctionnement bien rôdé pour témoigner de leur mal-être "par leur corps".


Exemple 1: Manon, 31 ans, en a fait la douloureuse expérience. A 14 ans, elle perd son père, sans avoir pu lui dire au revoir. S'en suivent plusieurs mois de maladies à répétition. "J'ai d'abord eu la mononucléose, puis des angines en cascade, je ne m'en sortais pas. Le pire a été quand des kystes sont apparus partout, sur mon visage, mais aussi dans ma gorge. Cela m'empêchait de manger et de parler. Le médecin a identifié un staphylocoque doré. J'attrapais tout car je n'avais plus de défenses immunitaires."

Incapable de faire face à ce choc émotionnel, Manon a laissé son corps vivre ce deuil à sa place, comme si la douleur physique était un exutoire à sa peine et à son anxiété. Source: L'express


Exemple 2: Depuis des années, Sylvain, 29 ans, voit resurgir à intervalles réguliers, le même mal de dos lancinant. "Cela a commencé quand j'étais étudiant, il y a quelques années. J'étais stressé pour mes examens et je me suis bloqué le dos. Impossible de bouger. Depuis, à chaque contrariété, la douleur revient, exactement de la même manière. Cela arrive notamment à l'entrée de l'hiver, un moment où je suis toujours particulièrement déprimé." Source: L'express


Exemple 3: "Mon corps me signifiait que je n'étais pas heureux"

C'est ce qui est arrivé à Olivier, 34 ans. Il y a quelques années, il a commencé à faire des crises d'asthme.

"J'étouffais, littéralement. Cela m'arrivait pratiquement toutes les nuits de me réveiller en sursaut, haletant. J'étais à une période de ma vie où je sortais beaucoup, je m'étourdissais d'alcool, de faux amis et de cigarettes. Cette hygiène de vie a sûrement joué mais, plus profondément, mon corps me signifiait que je n'étais pas heureux, que ma vie était 'toxique' pour moi. J'ai décidé de prendre du recul, d'être moins auto-centré, de ralentir. Cela a été un gros travail. Faire le vide m'a été salutaire. D'ailleurs, depuis des mois, je n'ai plus fait une seule crise." Source: L'express


Exemple 4: Depuis tout petit, Sébastien, 30 ans, ne se sentait pas bien dans son corps et dans sa peau. Il s'est créé une carapace en grossissant. Il va ensuite se sentir rejeté par certains camarades, les filles puis il ne va pas se sentir reconnu lors de son parcours scolaire. Il va avoir des problèmes permanents de peau (acné, sécheresse extrême, psoriasis). Il va alors reporter tout son besoin d'amour de manière inconsciente à travers le travail, qui va devenir une véritable addiction.

Pour lire mon article consacré à la dépendance au travail, cliquez-ici.


Exemple 5: Stéphanie a commencé à développer des troubles gastro-intestinaux suite à la séparation de ses parents quand elle était enfant et qu'elle a commencé à moins voir son père. Elle avait souvent mal au ventre. Ces troubles se sont particulièrement aggravés quand elle a rencontré son copain et encore plus quand elle eu un enfant avec lui. Un travail thérapeutique l'aidant à se libérer de la souffrance qu'elle gardait depuis enfant de la séparation de ses parents, de la "perte" de son père, en conséquence de la peur de perdre son copain, de la dépendance affective qu'elle avait développée pour lui et de la peur qu'il la quitte suite à l'arrivée de leur enfant, lui a permis de se libérer de ses troubles gastro-intestinaux.

Pour lire mon article consacré à la dépendance affective en amour, cliquez-ici.

Pour la lire ma page consacrée à la guérison de son histoire familiale, cliquez ici.


Exemple 6: Evelyne a commencé à prendre du poids rapidement après 15 ans de mariage. Elle a essayé toutes sortes de régimes sans vraiment réussir à perdre du poids. Après sa séparation et une thérapie, elle va alors constater que ce poids la "protégeait" en fait (des désirs) de son mari, que son mari la "gonflait". Elle s'était créée une "enveloppe physique" pour ne plus qu'il la touche. Après sa thérapie, sa séparation, elle a pu libérer ses "kilos émotionnels", et perdre du poids rapidement.

Pour lire ma page consacrée à la perte de poids, cliquez-ici.


6. Une prédisposition héréditaire: maladies et douleurs transgénérationnelles

Notre arbre généalogique a une influence sur notre manière de somatiser. Dans notre ADN, nous véhiculons également la mémoire du passé, les traumatismes et les émotions refoulées de nos ancêtres. Vous pouvez être amené à vivre des évènements similaires et à les recréer inconsciemment. Le corps pouvant manifester à sa manière les émotions souvent refoulées, en passant par des maux physiques, des douleurs, des maladies, elles peuvent se transmettre de génération en génération.

On note par exemple qu'il existe des familles avec de nombreuses migraines ou des gens sujets à l'asthme. Un petit enfant ou arrière petit enfant peut par exemple développer une maladie lié au traumatisme de son ancêtre (exemple: maladie respiratoire liée à son grand père qui a subit les gaz des tranchées de la première guerre mondiale).

Il est important alors, sans oublier votre histoire familiale ni vos racines, de vous libérer de cette souffrance familiale héréditaire et d'aller vous guérir des impacts négatifs de votre histoire familiale.

Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous invite à lire mon article en cliquant ici.

𝗘𝘁 𝘃𝗼𝘂𝘀, 𝗾𝘂𝗲 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗶𝘁 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗰𝗼𝗿𝗽𝘀?


7. Solution: se libérer de nos émotions négatives, rétablir l'équilibre entre nos besoins, pensées profondes et nos actions

Avant tout chose, il est indispensable d'aller voir son médecin traitant lors de maladies ou de douleurs. Un traitement médical adapté permet de soulager des symptômes psychosomatiques lorsqu'ils le nécessitent ou pour atténuer des crises. Ensuite, les causes profondes de douleurs ou d'une maladie psychosomatique peuvent alors être traitées par une thérapie.


En allant traiter l’origine de ce que veut exprimer votre corps, vous allez l’apaiser en vous libérant de ces émotions qui n’auront donc plus besoin de passer par votre corps. Il va être important aussi de décider ce qui est bon pour soi et faire passer ses besoins avant ceux des autres. Car c'est en prenant soin de soi que l'on pourra ensuite encore mieux prendre soin des autres.


Après avoir consulté votre médecin, je vous propose ici un accompagnement complémentaire aux traitements médicaux afin de vous apaiser, soulager physiquement et/ou psychologiquement lors de maladies et de douleurs.


Je suis psychopraticienne:

  • Maître-praticienne en Hypnose Humaniste

  • Maître-praticienne en Thérapie Symbolique Avancée (TSA)

  • Maître-praticienne en soins énergétiques

Je vous accompagne avec douceur et bienveillance en présentiel dans mon cabinet et également à distance. En savoir plus sur moi.

Hypnose: maladies et douleurs

🔑 𝗟’𝗵𝘆𝗽𝗻𝗼𝘀𝗲 𝘁𝗵𝗲́𝗿𝗮𝗽𝗲𝘂𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 (en cabinet ou à distance)

Oubliez les émissions TV. L’hypnose thérapeutique que je propose permet d’aller travailler rapidement et en profondeur sur l'origine de votre maladie, de vos douleurs etc tout en gardant le contrôle pendant toute la séance.

Il va alors s'agir de travailler, en complément du traitement médical, sur l'élément déclencheur, sur ce qui s'est passé pour dénouer l'impact émotionnel enkysté et débloquer la réaction somatique. Et si vous ne parvenez pas à identifier l'élément déclencheur, la méthode que je propose permet également d'aller travailler directement sur sa conséquence sans l'identifier. 👩‍💻 Il est très courant de nos jours de faire une séance à distance par vidéo en toute sécurité et de plus en plus de mes patient(e)s optent pour cette option que je propose depuis le début de mon activité. Le nombre de séance varient selon les cas. Il faut compter en moyenne entre 2 et 3 séances. ​

Soins énergétiques: maladies et douleurs

𝗟𝗲𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗻𝘀 𝗲́𝗻𝗲𝗿𝗴𝗲́𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 (en cabinet ou à distance)

Certaines personnes choisissent de commencer par un ou plusieurs soins énergétiques avant les séances d'hypnose et d'autres de faire uniquement des soins énergétiques qui seront suffisants.

🔋 Notre corps est fait de canaux énergétiques. L'énergie va circuler dans tout le corps et automatiquement dans les parties du corps qui ont besoin d'être soulagées et revitalisées. L’énergie transmise pendant le soin va nettoyer les énergies négatives et refaire circuler l’énergie positive. 📡 Pas besoin de vous déplacer systématiquement, il est possible de faire la consultation à distance car l'énergie fonctionne comme le téléphone ou le wifi avec les ondes. Elle est donc aussi bienfaisante lorsqu’on est éloigné géographiquement, que lorsqu’on est juste à côté. Il faut compter entre 2 et 4 soins en moyenne. Envie de vous apaiser?


Pour lire les avis, cliquez-ici.

Pour prendre rendez-vous cliquez ici.

𝙎𝙞 𝙫𝙤𝙪𝙨 𝙖𝙞𝙢𝙚𝙯 𝙘𝙚 𝙦𝙪𝙚 𝙟𝙚 𝙥𝙪𝙗𝙡𝙞𝙚 𝙫𝙤𝙪𝙨 𝙥𝙤𝙪𝙫𝙚𝙯 𝙢𝙚 𝙨𝙤𝙪𝙩𝙚𝙣𝙞𝙧

𝙚𝙣 𝙡𝙞𝙠𝙖𝙣𝙩 𝙤𝙪 𝙚𝙣 𝙥𝙖𝙧𝙩𝙖𝙜𝙚𝙖𝙣𝙩

𝙢𝙚𝙨 𝙥𝙪𝙗𝙡𝙞𝙘𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣𝙨.

*Je ne suis pas médecin, l'hypnose ou les soins énergétiques sont des méthodes complémentaires et ne remplacent pas une consultation médicale ni un traitement médical.


https://www.lexpress.fr/styles/psycho/quand-le-corps-exprime-le-mal-etre_2013119.html

https://www.psychologue.net/articles/somatisation-la-connexion-corps-esprit

https://www.psychologue.net/articles/la-somatisation-est-un-signal-dalerte-et-si-vous-lecoutiez

https://www.psychologue.net/articles/notre-corps-ne-ment-jamais

https://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/la-peau-est-le-miroir-de-nos-emotions-23-10-2019-2343085_57.php#

https://corinnejoly.fr/2020/01/02/notre-corps-ne-ment-jamais/

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies- Livre de Jacques Martel

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=Le-mal-a-dit#:~:text=Les%20maux%20d'estomac%20sont,nous%20prot%C3%A9ger%20du%20monde%20ext%C3%A9rieur.


Posts récents

Voir tout