296-421-1741
 
Rechercher

La discrimination (racisme, sexisme, homophobie etc): que faire et comment en guérir?

Dans une société qui a tendance à de plus en plus accepter la diversité, des efforts sont encore à faire car des murs d’intolérance peuvent cependant parfois encore apparaitre. Un long chemin reste encore à parcourir et il en va de la volonté de tous et de toutes. Cela nous met face à nos propres responsabilités d’ami(e), de collègue, de frère, de sœur, de mère, de père, de citoyen(ne) et… d'humain(e) tout simplement. Car ne sommes-nous pas tous des êtres humains au final?

De par l'histoire (colonisation, guerres, conflits, patriarcat glorifié, religions etc.), l'ignorance, la peur, les vécus familiaux, certaines croyances limitantes peuvent encore ancrées dans l'esprit de certaines personnes. Malheureusement ces croyances limitantes pousser parfois certaines personnes à faire des réflexions et même à commettre des actes violents (psychologiques ou physiques). Or les "blagues", autres réflexions ou comportements peuvent blesser voire traumatiser profondément quelqu'un et même réveiller des blessures transgénérationnelles. Difficile pour les personnes qui n'ont jamais subi ce genre de situation de comprendre l'impact terrible que cela peut avoir sur le sentiment de sécurité, d'appartenance, de dignité, l'épanouissement, l'image de soi, la confiance en soi et aux autres etc.

Il va alors être important de réagir et de travailler sur soi afin de ne plus souffrir des conséquences négatives voire traumatiques de ces actes. Vous (ou quelqu'un de votre entourage) avez subi des actes discriminatoires? Ou vous avez peur d'en subir? Vous avez subi de l'injustice? Vous n'avez pas confiance en vous ou vous avez perdu confiance en vous? Depuis ces actes votre vie n'est plus la même? Il va alors être important de faire un travail sur vous afin de vous reconstruire.

De quel monde rêvez-vous pour vos enfants, vos petits-enfants? Un monde où ils seront acceptés peu importe leur différence? Cocréons ce monde de demain ensemble. 🤝


  • Qu'est-ce-que la discrimination?

  • Le racisme

  • Le sexisme

  • L'homophobie

  • Travailler sur l'origine (de ce qui vous a choqué ou traumatisé)

  • L'acceptation de soi et de l'image de soi

  • Prendre conscience des stéréotypes, des propres croyances limitantes et s'installer dans un sentiment de légitimité

  • Exemples de consultations

  • Mon accompagnement


Qu'est-ce-que la discrimination?

C'est quand, dans une même situation, une personne est moins bien traitée qu'une autre, selon un critère interdit par la loi.

La discrimination est le traitement injuste ou inégal d'une personne sur base de caractéristiques personnelles notamment sous forme d'injures, d'agressions et de refus de services.


La discrimination correspond donc au fait de défavoriser une personne pour des motifs interdits par la loi.


Par exemple:

  • l'origine

  • la couleur de peau

  • la religion

  • le sexe

  • l'âge

  • l'orientation sexuelle

  • les convictions politiques, philosophiques ou religieuses

  • etc.

L'expérience de la discrimination vous marque à jamais dans votre coeur.

La discrimination fondée sur un de ces motifs est sanctionnée par la loi pénale. En tant que victime, vous avez des droits et vous pouvez demander à la justice de condamner l'auteur de la discrimination à une sanction pénale et à vous verser des dommages et intérêts.

La discrimination est punie dans de nombreux domaines : discrimination à l'embauche, à la location, à l'entrée d'un commerce ou d'une boîte de nuit... Plus de renseignements ici: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N286


Certaines personnes se sentent vues ou ont l'impression de vivre des expériences seulement par leurs différences. Elles peuvent se sentir carrément rejetées ou alors tolérées mais pas vraiment "admises". On peut se retrouver dans des situations où on va s'adresser à elles de façon condescendante, voire méprisante.


La discrimination "ordinaire"


Ce sont des comportements, des remarques qui ne sont pas forcément accompagnés par l'intention de nuire. C'est réduire une personne à son origine, sa couleur de peau, son sexe, à sa sexualité etc.:

  • souvent insignifiante pour celui qui en est l’auteur

  • toujours blessante pour celui qui le reçoit

  • elle sévit de manière insidieuse dans le quotidien des minorités.

Exemple de racisme ordinaire: dans des expériences qui ont été menées, une personne non voilée va s'asseoir dans une salle d’attente ou dans les transports, statistiquement plus loin d'une personne voilée que d'une personne non voilée ou une majorité de personnes blanches vont s'asseoir statistiquement plus loin d’une personne noire que d’une personne blanche.


Je vais parler dans mon article des discriminations que je rencontre le plus fréquemment en consultation mais il en existe beaucoup d'autres (grossophobie, transphobie etc.).


Le racisme

Le racisme est une forme de discrimination fondée sur l'origine ou l'appartenance ethnique ou raciale de la victime, qu’elle soit réelle ou supposée.

Le racisme recourt à des préjugés pour déprécier la personne en fonction de son apparence physique ; il lui attribue des traits de caractères, des capacités physiques, intellectuelles qui renvoient à des images stéréotypées et à des clichés.


Témoignage de racisme


Le racisme ordinaire: les mots qui peuvent faire mal

« Je ne suis pas raciste mais.... »

« Oh, mais c’est bien, vous n’avez pas d’accent. »

« Vous êtes français? »

« Allez, on sait que c’est toi. Rends la sacoche ! »

« Toi ? Toi, tu prétends que tu connais ce mot compliqué ? »

« J'aime bien les plats de chez toi. »


Les Français issus de l'immigration ont chacun leur histoire.


Le sexisme

Le sexisme est une attitude discriminatoire fondée sur le sexe ou, par extension, sur le genre d'une personne. C’est lorsque des paroles ou des comportements déplacés, discriminatoires, voire violents, sont adressés à des personnes en raison de leur sexe, de leur genre ou de leur sexualité.


Témoignage de sexisme


Le sexisme ordinaire: les mots qui peuvent faire mal

«T'es douée pour une femme»

«Calme-toi !»

«Tu pourrais être plus féminine...»

«Comment ça se fait que tu es encore célibataire ?»

« Eh sinon, tu comptes faire un enfant bientôt ?»

« Hmmm, charmante... »

« En même temps, vu la façon dont elle était habillée...... »


L'homophobie

L'homophobie correspond au rejet de l'homosexualité. Elle désigne la peur des homosexuels observée chez certaines personnes quand elles sont en leur présence. La peur et le malaise de se trouver en compagnie d’un ou d’une homosexuel-le.


Témoignage d'homophobie

L'homophobie ordinaire: les mots qui peuvent faire mal

« C'est marrant, pour un homo, tu n'es pas efféminé »

« Je te présente mon ami gay »

« Tu es féminine pour une lesbienne »

« Alors qui est-ce qui fait l'homme dans le couple? »

Témoignage: « Je suis homosexuel. Ma mère m'a demandé si j'ai pas été victime d'attouchements sexuels pendant l'enfance »


Travailler sur l'origine (de ce qui vous a choqué ou traumatisé)

Il va être primordial de ne travailler dans un premier temps que les faits qui vous ont choqués ou traumatisés. Il peut s'agir:

  • de votre propre vécu

  • d'un vécu familial

  • du vécu de proches

Parfois ces souvenirs remontent à l'enfance. Parfois cela remonte aux mémoires de vos ancêtres. Il va alors être primordial de travailler sur ces mémoires qui vous hantent consciemment ou inconsciemment. En effet elles peuvent avoir ancré en vous par exemple la croyance inconsciente que vous êtes inférieur(e) aux autres ou que vous ne méritez pas le bonheur.

Pour en savoir plus sur L'héritage émotionnel de nos ancêtres - Héritages, traumatismes et blessures transgénérationnelles - cliquez- ci.


L'acceptation de soi et de l'image de soi

Quand cette partie arrive lors de la thérapie, les patient(e)s semblent parfois étonné(e)s au début puis se rendent compte qu'au fur et à mesure, plus ils/elles s'acceptent pour qui ils/ elles sont, moins ce genre de situation arrive. En effet, en plus du regard des autres, il va être important souvent de travailler sur le regard que l'on a sur soi.

Comment percevez-vous les regards sur vous? Assumez-vous à 100% qui vous êtes? Vous aimez-vous?

Assumer ne veut pas dire revendiquer H24 qui vous êtes et faire justement, vous aussi, quelque part des personnes différentes de vous ou qui ne vous comprennent pas directement des "ennemis".

Pour l'avoir entendu en séance, une "lutte trop" féministe ou "communautaire" peut rendre les discriminations ou les propos racistes encore plus nombreux et violents.

Le but ici est d'être avant tout en paix avec soi-même. Vous serez alors automatiquement plus en paix avec les autres. N'avez-vous pas remarqué que les personnes qui s'acceptent le plus (sans forcément être dans la démonstration) subissent moins les effets négatifs de remarques éventuelles qu'elles peuvent entendre sur elles?

En effet, plus vous allez, soit être sur la défensive, soit dans la peur qu'un acte comme cela arrive, plus vous allez l'attirer. C'est le principe de la loi de l'attraction. Si vous avez encore des blessures sur le sujet (de votre enfance ou de votre famille), il y aura des situations qui vous montreront que le sujet n'est pas encore réglé chez vous.


Certaines personnes se rendent compte en séance qu'elles:

  • se discriminent elles-mêmes

  • se dévalorisent en fait elles-mêmes

  • créent même des auto-sabotages inconscients en pensant par exemple qu'elles ne peuvent pas accéder à ce genre de poste parce qu'elles sont des femmes ou autre etc.

Je prends souvent l'exemple prouvé par des études scientifiques: dans une groupe de personnes, c'est la plupart du temps celle qui a le plus peur d'être agressée qui va l'être. Vous allez attirer à vous ce que vous pensez de vous ou si vous focalisez sur une peur par exemple.


Prendre conscience des stéréotypes, des propres croyances limitantes et s'installer dans un sentiment de légitimité


Parfois il faut même travailler sur nos propres croyances familiales afin de se libérer d'un fardeau, d'une étiquette, d'un héritage émotionnel négatif etc.

  • Exemple 1: un de vos parents a voulu bien faire en vous expliquant quand vous étiez enfant qu'à cause de votre origine vous allez devoir travailler 2 fois plus que les autres. Ce qui était peut-être vrai dans le vécu de votre parent, ne l'est plus forcément aujourd'hui. Ce sont ses croyances à elle/à lui. Une croyance limitante en impliquant souvent une autre, cela insinue que vos capacités naturelles ne suffisent pas et peut même avoir comme conséquences plus tard que vous allez inconsciemment attirer le fait de ne pas obtenir plusieurs postes consécutifs, pensant inconsciemment que c'est parce que vous n'avez pas fait 2 fois plus que les autres, tout cela à cause de votre origine. Donc pour résumé, vous ancrez le fait que c'est à cause de votre origine que vous n'avancez pas professionnellement. Comme on ne change pas d'origine, il va être important pour vous de vous libérer de cette croyance limitante et plus précisément son origine, afin d'arrêter de vivre, par exemple professionnellement, des situations répétitives d'échecs.

  • Exemple 2: votre mère vous a dit qu'une femme ne devait pas gagner plus que son mari. Vous pourrez très bien gagner votre vie mais, inconsciemment ou tout à fait consciemment, rejeter tous les prétendants qui gagnent moins que vous au point d'auto-saboter peut-être de merveilleuses histoires d'amour. Il va donc être important de vous libérer de cette croyance limitante et plus précisément son origine, afin de vous ouvrir à une histoire d'amour qui pourra vous rendre heureuse.

  • Exemple 3: vous êtes homosexuel(le) et vous avez entendu à des repas de famille comme votre famille que votre famille considère l'homosexualité comme "anormale". Vous en êtes même arrivé à parfois à croire que vous étiez "anormal(e)" et vous dévaloriser ou à ne pas vous autoriser à vivre l'amour. Il va être important de faire un travail sur vous afin de pouvoir vous détacher de ces croyances limitantes familiales pour pouvoir vivre votre vie et être heureux/ heureuse.

J'invite les personnes à communiquer un maximum avec leurs proches, quand cela est possible. Parfois, de peur d'être rejeté, des conversations peuvent ne jamais avoir lieu alors que leur issue serait salvatrice.

Pour en savoir plus sur les croyances limitantes, cliquez ici.


Expérience de la poupée blanche et la poupée noire avec des enfants

Le but du test dit « de la poupée » est d'illustrer le poids des préjugés raciaux. Mené pour la première fois par Mamie et Kenneth Clarck, deux scientifiques afro-américains, aux États-Unis dans les années quarante, ce test consistait à donner à choisir à des enfants noirs entre une poupée blanche et une poupée noire. Le résultats sont encore choquants aujourd'hui:


Exemples de consultations

  • J'ai reçu une patiente qui venait suite à une situation professionnelle non satisfaisante. Il s'est avéré que cette femme pensait qu'elle n'aurait pas accès à certains postes à cause de la couleur de sa peau. Après avoir vérifié si ce n'était pas une croyance familiale limitante (non car ses parents qui avaient une couleur de peau similaire n'avaient jamais eu de problème significatif à ce sujet). Le travail thérapeutique a consisté à libérer la patiente de toutes les expériences traumatisantes qu'elle avait eues à ce sujet (réflexions entendues enfant, réflexions adulte lors de loisirs, regard négatif des autres ressentis sur elle lors d'un déménagement en province, de sorties etc.). S'en est ensuite suivi un travail de plusieurs séances sur ses propres croyances limitantes, la reconstruction de la perception et de l'image de soi.

  • Une patiente se retrouvait toujours dans des situations répétitives de sexisme au travail et elle souhaitait s'en libérer. Elle se sentait bien dans son corps de femme et adorait être féminine. Il s'est avéré qu'elle venait d'une famille où les femmes avaient longtemps été soumises aux hommes, "cloisonnées" dans un rôle de femme au foyer sans avoir la possibilité de travailler. Nous avons donc travaillé sur les croyances limitantes transgénérationnelles de sa lignée de femmes afin d'en libérer son inconscient. Après ce travail, elle a pu changer de travail et m'avait indiqué se sentir enfin à sa place et valorisée pour son travail.

  • J'ai reçu une patiente qui avait très mal vécue son coming out avec ses parents et où elle avait entendu des remarques homophobes qui l'avaient profondément blessée jusqu'à remettre en cause son identité et mettre sa vie amoureuse en pause. Après un travail de libération de ces mémoires traumatisantes de ce coming out, nous avons fait un travail de reconstruction sur l'image d'elle-même et son acceptation puis sur l'ouverture à l'amour.

  • Une autre patiente souffrait de timidité. Elle n'osait pas demander, s'adresser à des personnes et se sentait frustrée car elle avait l'impression de passer à côté de sa vie. Nous avons travaillé sur les transmissions inconscientes de ses parents, arrivés en France en tant que travailleurs immigrés, ils avaient toujours souhaité ne pas se faire remarquer après avoir subi des discriminations, être discrets de peur d'être obligés de repartir vivre dans leur pays d'origine. Ensuite il a fallu booster la confiance en soi. La patiente m'avait indiqué avec joie au début de la dernière séance qu'elle avait fait des choses qu'elle n'aurait pu imaginer faire avant: comme s'inscrire à des maraudes avec des inconnus etc.

A nous de créer ce monde de demain où chacun sera considéré pour le fait d'être humain et plus montré du doigt pour ses différences.

Mon accompagnement

Après avoir identifié les composantes de votre histoire et de votre vécu, il va être important de faire un travail pour s'en libérer. Faire ce travail sur vous vous permet de vous libérer vous, mais aussi votre lignée familiale, des conséquences de discriminations (que vous en soyez la victime ou l'auteur) afin de pouvoir mieux vivre votre vie aujourd'hui. La durée du travail dépend toujours de votre histoire familiale et de votre vécu.


Je suis psychopraticienne:

  • Maître-praticienne en Hypnose Humaniste

  • Maître-praticienne en Thérapie Symbolique Avancée (TSA)

  • Maître-praticienne en soins énergétiques


Je vous accompagne avec douceur et bienveillance. J'ai la chance d'avoir déjà pu accompagner des centaines de personnes vers le mieux-être.


Je propose un accompagnement:

  • soit 𝙖̀ 𝙙𝙞𝙨𝙩𝙖𝙣𝙘𝙚 👩‍💻

  • ou dans 𝙢𝙤𝙣 𝙘𝙖𝙗𝙞𝙣𝙚𝙩 🛋


Le travail thérapeutique que je propose, en quelques séances, est un véritable processus libérateur qui permet, entre autres et selon les cas:

  • d'arrêter de souffrir, pour sortir enfin de ses schémas répétitifs (lire mon article sur les schémas répétitifs en cliquant ici)

  • de travailler sur l'origine (de ce qui vous a choqué ou traumatisé)

  • de se détacher des traumatismes et des souffrances familiales

  • de se libérer des croyances limitantes

  • de prendre conscience des stéréotypes, des propres croyances limitantes

  • de travailler sur l'acceptation de soi et de l'image de soi

  • de retrouver une bonne estime de soi

  • de s'installer dans un sentiment de légitimité

  • de retrouver son libre arbitre et de vivre "sa vie à soi"

  • de nettoyer la lignée familiale

  • d'interrompre la transmission aux générations futures

  • de retrouver confiance en vous

  • etc.


Hypnose: se libérer des origines et des conséquences de la discrimination

🔑 𝗟’𝗵𝘆𝗽𝗻𝗼𝘀𝗲 𝘁𝗵𝗲́𝗿𝗮𝗽𝗲𝘂𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲

Connaissez-vous l'hypnose thérapeutique? Elle n'a rien à voir avec l'hypnose de spectacle. L'Hypnose Humaniste vous permet de vous libérer des origines et des conséquences de discriminations (conscientes ou inconscientes) en quelques séances seulement (le nombre de séances dépend toujours de votre histoire).

  • En effet le travail en Thérapie Symbolique inclus dans l'Hypnose Humaniste, a l'avantage de permettre si nécessaire un travail sur le passé, les personnes (vivantes ou décédées), les évènements et les souvenirs douloureux (conscients ou inconscients) sans avoir à les revivre. Votre inconscient qui est aussi votre protecteur vous protègera d'informations trop lourdes à connaitre consciemment pour vous.

  • Le travail effectué en séance vous permet de résoudre vos difficultés de vie, de place, d'identité, de réussite, d'acceptation de qui vous êtes et d'où vous veniez tout en créant la vie que vous souhaitez vraiment mener.

Soins énergétiques: s'apaiser des origines et des conséquences de la discrimination

✨ 𝗟𝗲𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗻𝘀 𝗲́𝗻𝗲𝗿𝗴𝗲́𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀

Certaines personnes aiment commencer par un ou plusieurs soin(s) énergétique(s) afin de s'apaiser avant de poursuivre le travail de fond en hypnose. L’énergie transmise pendant le soin va nettoyer les énergies négatives et refaire circuler l’énergie positive. 🔋 Notre corps est fait de canaux énergétiques. L'énergie va circuler dans tout le corps et automatiquement dans les parties du corps qui ont besoin d'être soulagées et revitalisées et commencer à vous apaiser. 📡 Pas besoin de vous déplacer systématiquement, il est possible de faire la consultation à distance car l'énergie fonctionne comme le téléphone ou le wifi avec les ondes. Elle est donc aussi bienfaisante lorsqu’on est éloigné géographiquement, que lorsqu’on est juste à côté.


𝗦𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗮𝘃𝗲𝘇 𝗮𝗶𝗺𝗲́ 𝗰𝗲𝘁 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲

𝗲𝘁 𝘀𝗶 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝘀𝗼𝘂𝗵𝗮𝗶𝘁𝗲𝘇 𝗺'𝗲𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝗮𝗴𝗲𝗿 𝗮̀ 𝗲́𝗰𝗿𝗶𝗿𝗲 𝗱'𝗮𝘂𝘁𝗿𝗲𝘀 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲𝘀,

𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗽𝗼𝘂𝘃𝗲𝘇 𝗺𝗲 𝘀𝗼𝘂𝘁𝗲𝗻𝗶𝗿

𝗲𝗻 𝗹𝗶𝗸𝗮𝗻𝘁 𝗼𝘂 𝗲𝗻 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗮𝗴𝗲𝗮𝗻𝘁 𝗰𝗲𝘁 𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝗹𝗲.♥


Prendre rendre vous en ligne - hypnose et soins énergétiques


Sources:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19448

https://www.terrafemina.com/article/10-reflexions-sexistes-dont-on-a-vraiment-ras-le-bol_a283390/1

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/07/20/racisme-ordinaire-on-me-rappelle-tout-le-temps-ma-couleur-de-peau_6046686_3224.html

https://www.histoire-immigration.fr/questions-contemporaines/les-mots/comment-definir-le-racisme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sexisme

https://books.openedition.org/pur/60932?lang=fr

https://www.cerveauetpsycho.fr/theme/psychotherapies/une-therapie-contre-le-racisme-11432.php