296-421-1741
 
Rechercher
  • Elisa Erin thérapie coaching

Le syndrome de l'imposteur

  1. Souffrez vous du syndrome de l'imposteur?

  2. Qu'est ce que le syndrome de l'imposteur?

  3. Le syndrome de l'imposteur au travail

  4. Le syndrome de l'imposteur en amour

  5. Le syndrome de l'imposteur en amitié

  6. Qui est concerné par ce syndrome?

  7. Quelles sont les conséquences du syndrome de l'imposteur?

  8. Quelles sont les causes du syndrome de l'imposteur?

  9. Quelles sont les solutions du syndrome de l'imposteur?

Souffrez vous du syndrome de l'imposteur?

  • Vous avez l'impression par exemple que ce que vous disent les autres de positif sur vous n'est pas vrai?

  • Vous avez eu le sentiment de ne jamais être à la hauteur d'un point de vue professionnel?

  • Vous avez eu le sentiment de ne jamais être à la hauteur d'un point de vue personnel?

  • Vous avez l'impression de ne pas être à votre place?

  • Vous avez l'impression de tromper votre monde?

  • Vous avez l'impression de ne pas mériter votre poste, votre conjoint.e, votre famille, vos amis...?

  • Vous êtes hyper impliqué.e, travaillez bien plus que nécessaire (dans votre travail ou dans votre famille etc)?

  • Vous avez un fort niveau de stress chronique?

  • Vous avez du mal à accepter les compliments?

  • Au fond, vous ne vous sentez pas digne d'être aimé.e?

  • Vous avez peur d'être démasqué et que tout s'effondre?


Qu'est ce que le syndrome de l'imposteur?


Le syndrome de l’imposteur correspond à un sentiment d'illégitimité. Il consiste à penser que ne pas mériter la place que l'on a. Les personnes atteintes par ce trouble croient ne pas mériter les compliments, leur poste, leur conjoint.e, leur famille car elles doutent de leurs qualités et de leurs capacités etc.

"Brillant, mais modeste, l'imposteur a souvent l'impression d'usurper une position, de ne pas être à la bonne place, dans le bon rôle, et toujours au-dessus de ce qu'il mérite" explique la psychologue Laurie Hawkes.

Cela correspond à une forme de doute maladif qui consiste à nier la propriété de tout accomplissement personnel ou professionnel. Cela peut concerner tous les domaines: au travail, en amour, en amitié etc. Les personnes concernées rejettent donc le mérite lié à leur travail, leur réussite personnelle et attribuent leur succès à des éléments qui leur sont extérieurs (la chance, leurs relations, des circonstances particulières etc).

Elles se perçoivent souvent comme des usurpateurs qui abusent leurs collègues, leurs conjoints, leurs amis, leurs supérieurs et vivent avec la peur d'être démasquées d'un jour à l'autre.


Ces personnes ont l'impression tout simplement d'être des imposteurs alors qu'en réalité, elles sont parfaitement à leur place.

Source: Catherine Testa


Le syndrome de l'imposteur au travail:

  • Pensez vous que vous avez eu de la chance au travail?

  • Avez vous pensé que vous avez eu un poste parce que l'autre était de bonne humeur?

  • Est-ce que vous vous dites parfois que vous ne méritez pas ce poste?

  • Avez vous pensé que vous n'êtes pas légitime, et donc si vous avez réussi, ce n'est pas de votre faute, c'est la faute des autres?

  • Avez vous pensé que si vous avez obtenu une promotion, c'est qu'il n'y avait personne d'autre?

  • Avez vous pensé que si vous avez eu un poste c'est parce par exemple que vous êtes suis une femme/ le cas échéant un homme?

  • Est-ce que vous vous dites parfois que vous ne méritez pas ces compliments?

Le syndrome de l'imposteur en amour:

  • Avez vous l’impression de ne pas mériter l’homme/ la femme que vous aimez?

  • Qu’il/elle est bien gentil.le et tolérant.e d’avoir accepté d’être avec vous?

  • Est-ce que vous vous dites parfois que vous ne méritez pas d’être aimé.e?

  • Est ce que vous ne comprenez pas qu’on puisse vous aimer réellement?

  • Est-ce que vous vous dites parfois que vous ne méritez pas ces compliments?

  • Est-ce que lorsque vous êtes heureux.se, épanoui.e… vous pensez que cela va forcément prendre fin?

  • Est-ce que vous avez sans cesse l’impression que ceux que vous appréciez peuvent se rendre compte d’un moment à l’autre que vous n’êtes pas aussi bien que ce qu'ils pensent?

Le syndrome de l'imposteur en amitié:

  • Avez vous l’impression de ne pas mériter cette amitié?

  • Qu’il/elle est bien gentil.le et tolérant.e d’avoir accepté d’être votre ami.e?

  • Est-ce que vous vous dites parfois que vous ne méritez pas cette amitié?

  • Est ce que vous ne comprenez pas qu’on puisse vous aimer amicalement réellement?

  • Est-ce que vous vous dites parfois que vous ne méritez pas ces compliments?

  • Est-ce que lorsque vous êtes heureux.se en amitié… vous pensez que cela va forcément prendre fin?

  • Est-ce que vous avez sans cesse l’impression que ceux que vos ami.e.s peuvent se rendre compte d’un moment à l’autre que vous n’êtes pas aussi bien que ce qu'ils pensent?


Qui est concerné par le syndrome de l'imposteur?


Il concernerait 66% des femmes et 56% des hommes. Selon les cas, il peut aller et venir tout au long de la vie, en fonction des moments clés ou bien être très profondément ancré.

Plus on est intelligent et compétent, plus on est amené à souffrir du syndrome de l'imposteur. Car plus on est intelligent, plus on est apte à prendre conscience de ses propres failles.

Très fréquent chez les personnes à haut potentiel, ce syndrome peut aussi toucher n'importe quelle personne au cours de sa vie.


Témoignages:

"Ce sont des patients appréciés et valorisés dans leurs activités, reconnus par leur entourage, mais chez qui le succès s’accompagne d’un sentiment d’échec, car ils se considèrent alors comme des « bluffeurs », des imposteurs, et ont la conviction que, tôt ou tard, ils seront découverts, démasqués et humiliés publiquement. Ils se plaignaient d’être idéalisés par les autres, toutefois, quand ils avaient du succès, ils se sentaient victorieux et euphoriques éprouvant un sentiment d’omnipotence souvent soutenu par l’entourage. Cette reconnaissance et cette valorisation étaient immédiatement suivies d’une réaction où ils devenaient très angoissés et effrayés, et se mettaient à l’écart, sans plus rien dire à personne, abdiquant toute relation, déprimés dans l’éprouvé d’un vécu d’effondrement, avec parfois des idées de suicide."

Extrait de L’imposteur : entre pathologie et normalité de Teresa Flores dans Revue française de psychanalyse 2015/1 (Vol. 79), pages 120 à 131


Zahra, une étudiante de 22 ans, avoue avoir encore du mal à assumer ses progrès : « Au collège, j’avais les "félicitations" chaque trimestre. Je me disais toujours que je ne faisais rien d’exceptionnel, et que j’avais cette récompense parce que les profs devaient m’apprécier. Il s’est passé la même chose lorsque j’ai eu une mention au bac. J'ai cru au coup de chance ou à des correcteurs très sympas. Ces pensées se répètent à chaque fois que j’arrive à obtenir quelque chose de difficile. »

Extrait de https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/elles-reussissent-professionnellement-mais-ne-saccordent-aucun-merite-110915-98141


Podcast sur ce syndrome chez les femmes: pour l'écouter, cliquez ici.


Quelles sont les conséquences du syndrome de l'imposteur?

Les répercussions se font aussi bien dans le domaine en question (professionnel, familial, amoureux, amical etc) que pour l'estime de soi. Cela peut se traduire par de l'auto-sabotage avec par exemple un manque d'action, des petites erreurs au quotidien, une timidité etc. C'est un cercle vicieux.

Les conséquences de ce syndrome de l'imposteur sont multiples:

  1. la difficulté à reconnaître sa propre valeur, la crainte du regard de l’autre, une estime de soi faible ou fragile, un sentiment d’infériorité

  2. le stress, le sentiment de honte, l’anxiété: le syndrome de l’imposteur va gâcher une grande part de plaisir dans le domaine concerné

  3. la difficulté à demander de l’aide (car le risque est trop grand d'être "démasqué.e")

  4. la peur de s’affirmer ou de s’exprimer en public, d’aller vers les autres...

  5. attention au cercle infernal de la dévalorisation! Cela se traduit par la difficulté à accueillir les compliments, les retours positifs en général et la tendance à les juger comme erronés. La fondation de sa dévalorisation est une construction de tout un système de croyances erronées: l’imposteur va avoir tendance à surestimer la valeur et les compétences des autres, tout en dévalorisant ses propres compétences.

  6. Cela peut conduire à la dépression, au burnout. Pour lire mon article sur le burnout, cliquez ici.

Quand on souffre de ce syndrome, il est donc difficile d'accepter un compliment. Il vous suffit de travailler sur vous afin d'apprendre à recevoir ce compliment et à juste dire merci sans chercher (consciemment ou inconsciemment) à vous dévaloriser:

- par exemple: si on vous dit "Tu es super belle/beau aujourd'hui", ne répondez plus "C'est grâce à mon maquillage" mais "Merci"

- par exemple: si on vous dit "Tu as fait un super boulot aujourd'hui", ne répondez plus "C'est grâce à mon équipe" mais "Merci".


Quand une personne se sent "imposteur", elle va utiliser alors deux types de stratégies pour cacher ce qui est perçu pour elle comme la vérité, ce qui va alors renforcer le comportement, alimenter ses fausses croyances:

– 1ère stratégie: en faire toujours plus. Le surinvestissement paraît alors indispensable pour compenser la croyance du manque de compétences, de légitimité. Ces personnes travaillent bien plus que nécessaire, pour contrer leur supposée absence de compétences.

– 2ème stratégie: en faire un peu moins ou ne pas faire. Le sous-investissement ou l'auto-sabotage souvent inconscient sont une formidable stratégie d’échec qui permet de se créer/ justifier un échec ou de montrer tout ce que la personne veut cacher. Et si la personne réussit quand même, alors elle a d’autant plus de bonnes raisons de la relier à la chance ou autre, ce qui va encore renforcer ses fausses croyances. Par exemple, une personne qui redoute un entretien va rater (intentionnellement mais sans être conscient) son train le jour J.


Quelles sont les causes du syndrome de l'imposteur?

Cela est majoritairement du à une image erronée que l'on a de soi, à un manque de connaissance de soi, de confiance en soi et d'estime de soi.


On retrouve souvent l'origine du syndrome de l'imposteur dans l'enfance:

  • de fortes attentes familiales

  • des parents très exigeants

  • de fortes attentes sociétales

  • un enfant se sentant "jamais à la hauteur"/ qui a manqué de valorisation et aura tendance à se sous-estimer

  • ou à l'inverse un enfant auquel on a accordé une valeur excessive, par exemple ce que l'on appelle un "enfant roi" (car au premier échec professionnel par exemple, il pourra penser qu'il a été jusqu'ici surestimé)

  • un enfant en admiration sans bornes pour quelqu’un d’important, le père, la mère, un membre de la fratrie

  • un enfant avec des compétences atypiques: il est ainsi très répandu chez les personnes à haut potentiel (70% des HPI seraient concernées)


Le syndrome peut aussi se déclencher à l'âge adulte:

  • lors de phases de transition (première relation amoureuse, premier emploi par exemple etc...)

  • ou lors des phases d'évaluation (comme l'arrivée dans les études supérieures, un changement de poste, les entretiens annuels au travail, l'arrivée d'un enfant etc...)


Quelles sont les solutions du syndrome de l'imposteur?

Ce syndrome de l'imposteur influence le bien-être d'une personne. Sachez que tout cela se travaille. Vous ne pouvez pas changer votre enfance mais vous pouvez par contre changer l'impact négatif qu'elle a sur vous aujourd'hui. Vous pouvez changer ce que vous pensez de vous, également l'impact du regard des autres sur vous, prendre conscience de vos qualités et les accepter afin d'améliorerez votre estime de vous en posant notamment un regard bienveillant sur vous.


L'hypnose humaniste et les soins énergétiques vont vous aider à sortir de ce syndrome de l'imposteur.

Je suis psychopraticienne:

  • Maître-praticienne en Hypnose Humaniste

  • Maître-praticienne en Thérapie Symbolique Avancée (TSA)

  • Maître-praticienne en soins énergétiques

Je vous accompagne avec douceur et bienveillance en présentiel dans mon cabinet et également à distance. En savoir plus sur moi.


L'hypnose est une technique rapide et efficace qui va vous aider à:

  1. Sortir de ou éviter la dépression, le burnout

  2. Vous libérer de vos fausses croyances, croyances erronées, croyances limitantes

  3. Guérir de votre enfance et mieux gérer vos émotions

  4. Mieux vous connaitre, vous plaire, vous accepter et vous aimer,

  5. Accepter les compliments et vous complimenter

  6. Moins vous critiquer, mieux accepter les critiques et accepter de ne pas être parfait(e)

  7. (Re)prendre confiance en vous et augmenter votre estime de vous

L'hypnose va vous aider à travailler en profondeur sur les points cités ci-dessus. La durée du travail en hypnose variera d’une personne à l’autre mais quelques séances suffiront.


Les soins énergétiques vont, si vous en ressentez le besoin au préalable ou en complément de l'hypnose, vous aider, entre autres, à diminuer le stress et relâcher les tensions en vous libérer d'émotions négatives, enfouies ou refoulées, à prendre conscience de choses sur vous et reprendre confiance en vous.

La durée du travail en soin énergétiques variera également d’une personne à l’autre mais quelques séances suffiront (entre 1 et 4 en moyenne).


Pour lire les avis, cliquez-ici.

Pour prendre rendez-vous cliquez ici.


𝙎𝙞 𝙫𝙤𝙪𝙨 𝙖𝙞𝙢𝙚𝙯 𝙘𝙚 𝙦𝙪𝙚 𝙟𝙚 𝙥𝙪𝙗𝙡𝙞𝙚 𝙫𝙤𝙪𝙨 𝙥𝙤𝙪𝙫𝙚𝙯 𝙢𝙚 𝙨𝙤𝙪𝙩𝙚𝙣𝙞𝙧

𝙚𝙣 𝙡𝙞𝙠𝙖𝙣𝙩 𝙤𝙪 𝙚𝙣 𝙥𝙖𝙧𝙩𝙖𝙜𝙚𝙖𝙣𝙩

𝙢𝙚𝙨 𝙥𝙪𝙗𝙡𝙞𝙘𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣𝙨.

#syndromedelimposteur #peurs#aide#accompagnement#solidarité #penséepositive #soin#thérapie#coaching#hypnose#hypnosethérapeutique#enconscience#engardantlecontrôle#rapidité#efficacité#solution#changement#bienêtre#soinsénergétiques#holistique#ame#corps#esprit#bonheur#therapeute#therapeuteholistique#elisatherapiecoaching #téléconsultation#soinàdistance#consultationparvideo

https://www.ithaquecoaching.com/articles/diminuer-syndrome-imposteur-11966.html

https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2015-1-page-120.htm

https://www.daf-mag.fr/Thematique/rh-1245/Breves/Interview-Kevin-Chassangre-syndrome-imposteur-peut-problematique-equipe-347679.htm

https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/elles-reussissent-professionnellement-mais-ne-saccordent-aucun-merite-110915-98141