296-421-1741
 
Rechercher

Le deuil: comment traverser cette épreuve et se libérer de la souffrance pour ne garder que l'amour

Lorsque nous perdons un être cher c'est le choc, le monde qui s'effondre sous nos pieds. La douleur est parfois si forte que nous ne pouvons pas l'accepter. Parfois nous pouvons également avoir le sentiment que nous ne nous en remettrons jamais. Un grand sentiment de solitude peut également apparaitre face à cette douleur et/ ou une détresse. Face à la tristesse, au choc, on peut s'enfoncer dans le déni, le chagrin etc. Cela fait partie de la 1ère étape du deuil. Connaissez vous les 4 étapes naturelles du deuil? Face à cette terrible épreuve, vous n'êtes pas seul(e). Même si cela parait difficile à envisager au début, la souffrance et la douleur doivent s'apaiser naturellement avec le temps. Cependant, il est possible de vous faire accompagner pour alléger votre souffrance et/ou les conséquences de ce deuil sur votre vie.

  • Comprendre le deuil pour mieux le traverser: qu'est ce que le deuil?

  • Les 4 étapes naturelles du deuil

  • Témoignage de deuil

  • Qu'est ce que faire son deuil?

  • Mon accompagnement pour se libérer de la souffrance

Comprendre le deuil pour mieux le traverser: qu'est ce que le deuil?


Même si nous savons que la mort fait partie de la vie et que nous nous y préparons parfois, le décès d'un proche est toujours une événement dramatique. Il est important de savoir qu'il n’y a deuil que lorsqu’il y a attachement.

Souvent associé à la souffrance, le deuil est aussi considéré comme un processus. Le deuil est une réaction et un sentiment de tristesse éprouvée à la suite de la mort d'un proche, d'une séparation, d'un abandon ou bien encore d'un changement de situation.

Perdre un être cher est une expérience tragique. Aucun mot ne peut décrire ce déchirement, cette sensation de choc ou de déni dans un premier temps. Être en deuil, c’est être confronté à l’absence définitive de la personne aimée, c’est vivre avec une sensation douloureuse de manque, de vide.

Peuvent alors s'enchainer et se mêler les émotions comme de la tristesse, de la colère, du désespoir, de la peur, de la détresse, de la culpabilité ou encore de la dépression. On subit un stress chronique, voire un choc post traumatique qui vient perturber le sommeil, les habitudes et fragiliser le corps. A alors souvent lieu une transformation dans notre rapport aux autres et avec soi-même, dans nos valeurs et priorités de vie dont nous prenons conscience plus tard.


Il existe, entre autres, le deuil familial, le deuil amoureux, le deuil amical, le deuil d'un animal ou le deuil d'une situation (ex. licenciement, retraite, départ des enfants de la maison etc.). Un travail de deuil peut également s’avérer nécessaire suite à une interruption volontaire de grossesse.


Les 4 étapes naturelles du deuil

1. Le choc ou le déni Quand on perd quelqu'un que l’on aime, c’est notre monde qui se dérobe sous nos pieds, c’est la perte de repères et la présence d’une douleur très intense dont on ne sait comment se guérir, comment s'en remettre. On se sent seul(e) et perdu(e). A la suite d'un deuil, d'une séparation, d'un abandon, d'un changement brutal de situation, on est sous le choc. On n'arrive pas à y croire, on ne peut pas y croire, c'est trop difficile, cela n'a pas pu se produire. C'est la première étape de ce processus. À l'annonce du décès ou de la séparation etc., souvent on entre dans une sorte de bulle. On se sent comme anesthésié et détaché. On se sent exclu de la vie normale et du monde des vivants. Certains refusent de croire ce qui arrive et vont même continuer à planifier des activités avec la personne disparue. 2. La fuite, la colère, la culpabilité ou la recherche de la personne (ou situation) disparue Lors de cette 2ème phase, on peut être en colère contre soi, contre l'autres/les autres, sentir un énorme sentiment d'injustice, un sentiment d'abandon, sentir une grande colère, cela peut aller jusqu'à de la colère contre notre entourage et qui nous donnent l'impression de ne pas nous comprendre, qui n'arrivent pas à nous aider ou à combler le vide laissé. Certaines personnes choisissent de fuir dans le travail par exemple d'autres dans le sport à outrance ou dans l'alcool, la nourriture. Des comportements addictifs peuvent alors se développer. Parfois de la culpabilité peut aussi apparaitre (notamment lors de suicides ou lors de certaines maladies etc). 3. La tristesse et la prise de conscience que la personne (ou situation) ne reviendra jamais C'est sans doute l'étape la plus difficile mais la tristesse et la dépression sont une étape importante et nécessaire au déroulement du deuil pour passer à l'étape suivante. On est rattrapé par les souvenirs, on peut se replonger dans les photos, ressentir le besoin d’être au plus près de l’autre disparu. Il n’y a rien d’anormal et d’inquiétant, cela permet le début de la « digestion » du deuil.

4. L'acceptation et la vie qui reprend son cours ​Le temps qui passe atténue progressivement la peine et l’on commence à reprendre le cours de sa vie avec des hauts et des bas. On continue évidemment à penser au proche (ou à la situation) perdue parce qu'on ne l’oubliera jamais, mais on parvient progressivement à accepter cette douleur et à l’apprivoiser pour se reconstruire.

La durée de ces étapes est en moyenne de 6 mois à 2 ans.


Témoignage de deuil


Qu'est ce que faire son deuil?

Cela ne signifie pas oublier. Vous gardez tous vos souvenirs intacts, vous vous libérez progressivement uniquement de ce qui vous fait souffrir.

Faire son deuil signifie donc mieux vivre et être "plus en paix" vis à vis d'un proche, d'une situation. Ne pas faire son deuil implique souvent de ne pas pouvoir avancer dans certains domaines de sa vie. ​Afin d’éviter la détresse ou que s’installe un deuil pathologique (c'est-à-dire de rester coincé dans des ressentis non exprimés) dans un processus sans fin de chagrin ou de colère durant lequel des comportements négatifs ou malaises et maladies peuvent se développer (apathie, agressivité, peur, angoisse, développement d'addictions, de comportements à risque, insomnies, boulimies, maladies de peaux, auto-sabotage etc.), je vous propose de vous accompagner en quelques séances seulement.

Parfois de nombreuses années après un décès, même avec l'impression d'avoir fait ce deuil, on peut se rendre compte que depuis ce décès nous avons développé:

  • des comportements négatifs

  • ou bien que nous n'arrivons pas à avancer dans certains domaines de notre vie.

Il va alors être nécessaire de faire un travail thérapeutique afin de pouvoir avancer.


Mon accompagnement pour se libérer de la souffrance liée à un deuil

En faisant ce travail de deuil, vous allez garder vos souvenirs intacts, vous vous libérez donc uniquement de ce qui vous fait souffrir et de ce qui impacte négativement votre vie.


Après un décès, un abandon, une rupture (deuil amoureux), il est important de se libérer de la souffrance.

Afin d’éviter de rester coincé dans des émotions non exprimées, ravalées, intériorisées, dans une période sans fin de chagrin, de colère (ou bien dans les relations de schémas répétitifs), je vous propose de vous accompagner en une ou quelques séances seulement selon les cas. Pendant cette ou ces séances, vous n'allez pas changer la situation/la relation mais seulement l'impact qu'elle a sur vous. Vous allez donc être "plus en paix" vis à vis de cette situation/ relation.


Je suis psychopraticienne:

  • Maître-praticienne en Hypnose Humaniste

  • Maître-praticienne en Thérapie Symbolique Avancée (TSA)

  • Maître-praticienne en soins énergétiques

Je propose un accompagnement:

  • soit 𝙖̀ 𝙙𝙞𝙨𝙩𝙖𝙣𝙘𝙚 👩‍💻

  • ou dans 𝙢𝙤𝙣 𝙘𝙖𝙗𝙞𝙣𝙚𝙩 🛋

Les résultats sont exactement les mêmes.


🔑 Se libérer en s'exprimant grâce à l'Hypnose Humaniste (en cabinet ou à distance)

  • Si les étapes naturelles du deuil n'ont pas encore été traversées, je propose un travail d'accompagnement afin de mieux gérer et évacuer vos émotions (tristesse, peine, sentiment d'abandon, incompréhension, colère, non dit, souffrance, dépendance etc) pendant les différentes étapes naturelles du deuil.​

  • Si les étapes naturelles du deuil ont été traversées, je vous accompagne alors pour un travail de finalisation du processus naturel de deuil au cours duquel vous pourrez alors, grâce à l'hypnose humaniste, vous exprimer pour vous libérer de la souffrance et ne garder que l'amour.

Si les émotions sont encore trop vives, il est bien de commencer par un ou plusieurs soins énergétiques pour vous apaiser.

L'hypnose thérapeutique passe uniquement par la parole.

Le présentiel n'est pas nécessaire.


𝗟𝗲𝘀 𝘀𝗼𝗶𝗻𝘀 𝗲́𝗻𝗲𝗿𝗴𝗲́𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 (en cabinet ou à distance)

Certaines personnes choisissent de commencer par un ou plusieurs soins énergétiques avant les séances d'hypnose.

🔋 Notre corps est fait de canaux énergétiques. L’énergie transmise pendant le soin va nettoyer les énergies négatives et refaire circuler l’énergie positive afin de vous apaiser et de commencer à libérer vos émotions négatives.

📡 Pas besoin de vous déplacer systématiquement, il est possible de faire la consultation à distance car l'énergie fonctionne comme le téléphone ou le wifi avec les ondes. Elle est donc aussi bienfaisante lorsqu’on est éloigné géographiquement que lorsqu’on est juste à côté.

Les soins énergétiques passent uniquement par l'énergie.

Le toucher donc le présentiel ne sont pas nécessaires.


Faire ce travail de deuil, même des années après, vous permettra de vous libérer de toute cette souffrance, de vous reconstruire et d'avancer dans votre vie.

J'aimerais terminer cet article avec ce merveilleux texte apaisant d'Henry Scott Holland:

>> 𝕃'𝕒𝕞𝕠𝕦𝕣 𝕟𝕖 𝕕𝕚𝕤𝕡𝕒𝕣𝕒𝕚𝕥 𝕛𝕒𝕞𝕒𝕚𝕤 <<

🕊« 𝘓𝘢 𝘮𝘰𝘳𝘵 𝘯’𝘦𝘴𝘵 𝘳𝘪𝘦𝘯. 𝘑𝘦 𝘴𝘶𝘪𝘴 𝘴𝘪𝘮𝘱𝘭𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘱𝘢𝘴𝘴𝘦́ 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘭𝘢 𝘱𝘪𝘦̀𝘤𝘦 𝘢̀ 𝘤𝘰̂𝘵𝘦́. 𝘑𝘦 𝘴𝘶𝘪𝘴 𝘮𝘰𝘪. 𝘛𝘶 𝘦𝘴 𝘵𝘰𝘪. 𝘊𝘦 𝘲𝘶𝘦 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘦́𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘭’𝘶𝘯 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘭’𝘢𝘶𝘵𝘳𝘦, 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘭𝘦 𝘴𝘰𝘮𝘮𝘦𝘴 𝘵𝘰𝘶𝘫𝘰𝘶𝘳𝘴. 𝘋𝘰𝘯𝘯𝘦-𝘮𝘰𝘪 𝘭𝘦 𝘯𝘰𝘮 𝘲𝘶𝘦 𝘵𝘶 𝘮’𝘢 𝘵𝘰𝘶𝘫𝘰𝘶𝘳𝘴 𝘥𝘰𝘯𝘯𝘦́. 𝘗𝘢𝘳𝘭𝘦-𝘮𝘰𝘪 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦 𝘵𝘶 𝘭’𝘢𝘴 𝘵𝘰𝘶𝘫𝘰𝘶𝘳𝘴 𝘧𝘢𝘪𝘵. 𝘕’𝘦𝘮𝘱𝘭𝘰𝘪𝘦 𝘱𝘢𝘴 𝘥𝘦 𝘵𝘰𝘯 𝘥𝘪𝘧𝘧𝘦́𝘳𝘦𝘯𝘵. 𝘕𝘦 𝘱𝘳𝘦𝘯𝘥𝘴 𝘱𝘢𝘴 𝘶𝘯 𝘢𝘪𝘳 𝘴𝘰𝘭𝘦𝘯𝘯𝘦𝘭 𝘰𝘶 𝘵𝘳𝘪𝘴𝘵𝘦. 𝘊𝘰𝘯𝘵𝘪𝘯𝘶𝘦 𝘢̀ 𝘳𝘪𝘳𝘦 𝘥𝘦 𝘤𝘦 𝘲𝘶𝘪 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘧𝘢𝘪𝘴𝘢𝘪𝘵 𝘷𝘪𝘷𝘳𝘦 𝘦𝘯𝘴𝘦𝘮𝘣𝘭𝘦. 𝘗𝘳𝘪𝘦. 𝘚𝘰𝘶𝘳𝘪𝘴. 𝘗𝘦𝘯𝘴𝘦 𝘢̀ 𝘮𝘰𝘪. 𝘗𝘳𝘪𝘦 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘮𝘰𝘪. 𝘘𝘶𝘦 𝘮𝘰𝘯 𝘯𝘰𝘮 𝘴𝘰𝘪𝘵 𝘵𝘰𝘶𝘫𝘰𝘶𝘳𝘴 𝘱𝘳𝘰𝘯𝘰𝘯𝘤𝘦́ 𝘢̀ 𝘭𝘢 𝘮𝘢𝘪𝘴𝘰𝘯 𝘤𝘰𝘮𝘮𝘦 𝘪𝘭 𝘭’𝘢 𝘵𝘰𝘶𝘫𝘰𝘶𝘳𝘴 𝘦́𝘵𝘦́. 𝘚𝘢𝘯𝘴 𝘦𝘮𝘱𝘩𝘢𝘴𝘦 𝘥’𝘢𝘶𝘤𝘶𝘯𝘦 𝘴𝘰𝘳𝘵𝘦 𝘦𝘵 𝘴𝘢𝘯𝘴 𝘵𝘳𝘢𝘤𝘦 𝘥’𝘰𝘮𝘣𝘳𝘦. 𝘓𝘢 𝘷𝘪𝘦 𝘴𝘪𝘨𝘯𝘪𝘧𝘪𝘦 𝘤𝘦 𝘲𝘶’𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘢 𝘵𝘰𝘶𝘫𝘰𝘶𝘳𝘴 𝘴𝘪𝘨𝘯𝘪𝘧𝘪𝘦́. 𝘌𝘭𝘭𝘦 𝘳𝘦𝘴𝘵𝘦 𝘤𝘦 𝘲𝘶’𝘦𝘭𝘭𝘦 𝘢 𝘵𝘰𝘶𝘫𝘰𝘶𝘳𝘴 𝘦́𝘵𝘦́. 𝘗𝘰𝘶𝘳𝘲𝘶𝘰𝘪 𝘴𝘦𝘳𝘢𝘪𝘴-𝘫𝘦 𝘩𝘰𝘳𝘴 𝘥𝘦 𝘵𝘢 𝘱𝘦𝘯𝘴𝘦́𝘦? 𝘚𝘪𝘮𝘱𝘭𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵 𝘱𝘢𝘳𝘤𝘦 𝘲𝘶𝘦 𝘫𝘦 𝘴𝘶𝘪𝘴 𝘩𝘰𝘳𝘴 𝘥𝘦 𝘵𝘢 𝘷𝘶𝘦? 𝘑𝘦 𝘯𝘦 𝘴𝘶𝘪𝘴 𝘱𝘢𝘴 𝘭𝘰𝘪𝘯. 𝘑𝘶𝘴𝘵𝘦 𝘥𝘦 𝘭’𝘢𝘶𝘵𝘳𝘦 𝘤𝘰̂𝘵𝘦́ 𝘥𝘶 𝘤𝘩𝘦𝘮𝘪𝘯.𝘛𝘶 𝘷𝘰𝘪𝘴, 𝘵𝘰𝘶𝘵 𝘦𝘴𝘵 𝘣𝘪𝘦𝘯. »🤍

ℍ𝕖𝕟𝕣𝕪 𝕊𝕔𝕠𝕥𝕥 ℍ𝕠𝕝𝕝𝕒𝕟𝕕


Sources:

https://deuil.comemo.org/traverser-le-deuil

87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout